Le Grand Livre des peut-être, des si et des pourquoi

Paru il y a quelques mois, Le Grand Livre des peut-être, des si et des pourquoi convient aux enfants de 3 à 7 ans environ. Les textes de Ghislaine Roman s’adressent directement aux enfants en même temps qu’ils adressent les questions qu’ils se posent ou, en tout cas, des questions qui ressemblent à celles qu’ils se posent, les invitant à y réfléchir par eux-mêmes, ce qui peut les conduire à s’interroger plus en profondeur en se servant de ces mécanismes pour creuser le sens des choses par eux-mêmes. Plein d’humour et de poésie, ce livre illustré par Tom Schamp est créatif sans se prendre au sérieux pour autant, ce qui fait tout son charme et sa singularité ! Amusant et intrigant, ce livre invite à formuler et à partager des questionnements dans la bonne humeur, en riant des scènes loufoques décrites et dessinées par les auteurs qui font toujours en partie écho au réel.

Le livre est divisé en trois parties : les peut-être, les si et les pourquoi. Dans la première partie, consacrée aux peut-être, les situations décrites évoquent des situations réelles, des choses qui existent pour de vrai. Et les réponses qui y sont apportées, les causes qui sont identifiées, sont peut-être fausses, mais ont ne sont pas dénuées d’une certaine logique et font sourire ! « Peut-être que les abeilles font du miel parce qu’elles ne savent pas faire le chocolat. » Dans la deuxième partie, celle des si, les auteurs invitent à déformer une situation existante et à imaginer une réalité alternative. Plutôt que de répondre aux questions, une nouvelle situation prend forme, comme lorsqu’il s’agit de changer les caractéristiques d’un objet ou d’un animal et d’imaginer ce que cela aurait comme conséquence sur la vie. La dérision élargit presque à l’infini l’univers des possibles et permet à l’enfant de différencier ce qui est réel de ce qui ne l’est pas, en en expérimentant les limites et les configurations (in)vraisemblables. « Si les vélos avaient des roues carrées, ce serait pratique pour monter les escaliers. » Quant aux pourquoi, auxquels est consacrée la troisième partie de ce bel album, ils posent des questions, illustrées, et laissent la voie libre à l’enfant (aidé par l’adulte-lecteur, si nécessaire) pour y imaginer des réponses. « Pourquoi les méchants font-ils encore plus peur quand il fait nuit ? »

Le grand livre - Extrait 1

Ces questions, que se posent les enfants aux alentours de trois ans et auxquelles les adultes ont souvent bien du mal à répondre, sont ici un peu tournées en dérision, ce qui en fait un livre qui plaira aux enfants ayant suffisamment de sens de l’humour pour s’amuser de ces détournements de questions (et qui conviendra moins aux plus irritables…). Les trois formulations différentes remplissent globalement la même fonction et les questions traitées sont, d’une part, celles que peuvent se poser des enfants de cet âge-là, qui concernent leur monde (animaux, contes,…), ou, d’autre part, des interrogations plus abstraites, qui ne concernent pas des choses tangibles, comme la peur par exemple. Toutes les phrases sont à la fois courtes et accessibles, ce qui est une qualité réelle pour permettre à l’enfant de se perdre dans ses pensées et de saisir cette invitation à la réflexion avec aisance. L’adulte-lecteur aura à cœur de chercher à étayer le propos de l’enfant et à l’aider à formuler ses idées. Il s’amusera certainement de pouvoir, par l’entremise de ce livre, se replonger l’espace d’un instant dans des questions, à la fois naïves et empreintes d’un bel imaginaire, qu’il a depuis longtemps perdu l’habitude d’envisager.

Le grand livre - Extrait 2

L’album, de grand format, est composé d’une couverture cartonnée et de pages glacées. Chaque double page peut être lue indépendamment des autres, ce qui permet de déposer et de reprendre régulièrement l’objet pour lire quelques phrases et s’y plonger sans se forcer. Les illustrations s’étendent sur deux pages à chaque fois, le texte étant visible juste comme il faut. Les dessins sont grands, simples et très lisibles. Les « objets » sur lesquels porte l’attention sont personnifiés, comme cette vague dotée d’une bouche et d’yeux. Agrémentés de plein de couleurs différentes, les dessins et leurs traits ont un effet authentique qui a du charme. Au final, Le Grand Livre des peut-être, des si et des pourquoi est un objet super mignon, à offrir et à (se faire) lire !

Le Grand Livre des peut-être, des si et des pourquoi, de Ghislaine Roman (textes) et Tom Schamp (illustrations), publié par les Éditions Milan, 80 p., 14,90 €. ISBN : 978-2-7459-6857-9

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *