Grand theft auto 5

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, Grand theft auto est une série de jeux vidéos fort polémiquée (voir Paul et son amie la souris…) à cause de la violence qui est omniprésente dans ses titres. Au programme : vols de voiture, assassinats, braquages en tous genres, drogues, sexe et j’en passe… En bref, un jeu techniquement déconseillé au moins de 16-18 ans.

Sorti le 17/09/2013 sur Playstation 3 et XBOX 360 (sur PC il faudra encore attendre… snif), ce cinquième opus de la série nous présente 3 personnages qui, malgré leurs différences de classe sociale, ont plus d’un point en commun. Michael de Santa vit dans une belle villa avec piscine – bref la belle vie quoi (en apparence du moins). Père d’un fils qui abuse de son argent (tout comme sa femme et sa fille), il sera confronté à toute une série de problèmes auxquels il devra faire face, Franklin Clinton, Afro-Américain faisant partie d’un petit groupe de gangster basique (vol de voiture et petites combines en tout genre) et enfin Trevor Philips, une espèce de fou furieux qui nous vient de chez les « redneck » (autrement dit, les baraki des USA).

Au fil de l’aventure, nos trois amis vont se rencontrer et commencer à faire des braquages et autres coups pour s’en mettre plein les poches. Seul problème, c’est qu’à la longue, ils vont s’attirer la foudre de plusieurs groupes de gangsters, de la police fédérale ou encore d’autres organisations.

Fan de virées en voiture à toute vitesse dans le centre ville, dans le désert ou encore dans les plaines montagneuses? Vous serez ravi car la carte de Los Santos est immense et regorge de secrets et d’autres curiosités.

Point de vue maniabilité du jeu, je pense que même un néophyte du jeu vidéo peut facilement y trouver son plaisir. La conduite est plutôt bien foutue et les « gun fights », comme dit dans le jargon des gamers, sont assez intuitives.

En plus d’une carte immense et d’un scénario plutôt intéressant, vous aurez l’embarras du choix pour ce qui est des véhicules : voitures, avions, hélicoptères, bateaux, motos, quads, tracteurs, vélos, parachutes et j’en passe. Faites votre choix (oui, parce qu’il suffit de carjacker ce qu’on veut)!

En conclusion, GTA V est, à mon avis, un des meilleurs opus de la série qui vaut vraiment le détour. Mais à ne pas mettre entre toutes les mains (il paraît même que dans certains pays, on interdit la vente de ce titre).

Written By

Nouveau venu sur le site, je suis là pour aider et faire découvrir mes passions aux autres. Jeux vidéo, films et musique sont mes domaines de prédilection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *