Hamlet

????????????????????????????????????
Pour tout vous dire, quand je regarde une affiche de théâtre, je fais attention à l’image (bah oui quand même) puis par ordre : le titre de la pièce, théâtre, le metteur en scène et éventuellement les noms des comédiens (soyons sincères j’en connais peu). Alors quand j’ai vu les mots « Théâtre Varia » « Hamlet » « Dezoteux » et « Karim Barras », je me suis dit : Ok. Ça va être épique ! Le Varia d’abord pour sa salle, une de mes préférées, Michel Dezoteux ensuite pour ses mises en scène osées et toujours originales.Et puis pour…heu…enfin, comment dire…

 

Allez, j’assume mon côté groupie : c’est surtout pour les grands (et beaux) yeux de Karim Barras ! Certes, j’aurai aussi pu dire que j’étais fan de Shakespeare mais avouons-le c’est beaucoup moins original.

 

J’attendais beaucoup de cette pièce qui revisite somme toute un grand classique du théâtre, je voulais un Hamlet moderne, mon copain voulait un Hamlet court. La perspective de passer environ 3h au théâtre ne l’enchantant pas vraiment. Nous avons eu ce qu’on voulait et bien plus encore. Tout d’abord, le Hamlet de Shakespeare a été remanié en profondeur – personnages supprimés, textes coupés- mais pas trahi : vous retrouvez toujours le thème phare de la pièce : la folie. Remanier un Hamlet et le mettre « au goût du jour » est presque une obligation à notre époque tellement il a été joué, re-joué et re-re-joué. Mais en faire une lecture contemporaine n’est pas toujours gage de qualité. Pari gagné ici puisque le « nouvel » Hamlet de Dezoteux/Barras (ils ont tous deux travaillé sur le texte) est tout simplement génial. « Simple et efficace » comme dirait l’autre.
En premier lieu, la pièce est concise – comprenez qu’elle ne dure qu’1H40 – se concentre sur les personnages essentiels et va, en conséquence, droit au but. Pour ceux que les longues tirades ou les fréquents apartés rebutent : vous serez ravis !

 

Ensuite, elle est musicale et presque festive, un petit ensemble de musiciens/comédiens accompagne tout le long les intrigues de la pièce et la rythme au son d’un trio piano/saxophone/batterie. Quand je vous dis que ce Hamlet était efficace.

 

Mais surtout, chose extraordinaire, « Hamlet » est DRÔLE. Oui, vous avez bien lu : drôle. Autant vous prévenir tout de suite, si vous aviez en tête d’assister à une tragédie classique (sang, larmes et grands cris), passez votre chemin. Il me semble que dans sa vision, Dezoteux a préféré la notion de folie au tragique « primaire » de la pièce. Hamlet reste donc une immense histoire de vengeance mais elle prend ici des accents de comédie tellement les situations, les intrigues et les morts (à la pelle) sont absurdes.
Les costumes et le maquillage des acteurs m’ont fait penser à l’esthétique de Tim Burton période « Beetlejuice » (voir l’image). Est-ce voulu ? Mystère et boule de gomme. Yeux barbouillés de noirs, teints blafards, vêtements « glam » : une esthétique bien soignée (d’ailleurs si quelqu’un sait où on peut trouver les robes d’Ophélie je suis preneuse) qui a tout pour plaire. Exit les grands costumes d’époque, place à une ambiance un peu seventies avec une scène somme toute assez dépouillée : table, fauteuils, bar. J’ai dit que j’étais une groupie de Karim Barras. Ce n’est bien évidemment pas que pour ses yeux mais pour son jeu d’acteur : je l’avais adoré en Richard III, son interprétation d’un Hamlet un peu paumé mais touchant m’a conquise aussi. Mention spéciale à Fanny Marcq, une Ophélie si fragile qu’on la prendrait bien dans nos bras et à Blaise Ludik en Polonius/fossoyeur drôle à souhait !

 

En somme, je vous incite – non je vous oblige – à aller voir « Hamlet », rien que parce que cette version à l’audace de vous faire rire. Bien plus, emmenez les ados voir la pièce, elle les réconciliera probablement avec les grands classiques – souvent vus comme rébarbatifs – et avec le théâtre en général.
Du 12 au 30/03/2013 à 20h30, les mercredis à 19h30 au Théâtre Varia – Rue du Sceptre, 78 – 1050 Bruxelles.
D’après : William Shakespeare.
Avec : Rosario Amedeo, Karim Barras, Blaise Ludik, Fanny Marcq, Denis Mpunga, Candy Saulnier, Baptiste Sornin et Sonny Troupé.
Musiciens : Rosario Amedeo aux claviers, Michel Dezoteux aux saxophones et Sonny Troupé à la batterie.
Mise en scène : Michel Dezoteux.

Plus d’infos sur le site du Théâtre Varia.

Tags from the story
,
Written By

Laura, 28 ans, 1m55. Titulaire d'un diplôme loufoque : Sciences des religions et de la laïcité. Ecrit des articles non moins loufoques pour Culture Remains. Nourrit une passion pour M.I.A, le Théâtre de Poche, son chat, Edgar Allan Poe et les plantes carnivores. A toutes fins utiles, sachez qu'elle est très facilement corruptible si on lui offre à boire et à manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *