‘Heart’ by HMI

La présentation des œuvres de HMI était trop courte. Du 16 au 28 avril 2013, l’Espace Toots, à Evere, accueillait les travaux de l’artiste du groupe CNN (Criminels non négligeables), collectif actif depuis plus de 20 ans dans le milieu hip-hop bruxellois.

HMI, Hand Made Industry, est portraitiste mais ne se limite pas à cette spécialité. L’exposition ‘Heart’ est répartie sur les deux plateaux du Centre Culturel. Les toiles positionnées au rez-de-chaussée ont déjà pu être vues lors de précédentes expositions, au KVS ou à l’espace Magh mais il est intéressant de (re)voir Jacques Brel ou Mohamed Ali interprétés par cet artiste.

Une toile sort du lot ; il s’agit d’une femme peinte à la bombe, en noir, en quelques marques seulement, comme une recherche d’une représentation rapide même si les traits sont étudiés et que la toile trouve son équilibre entre les cheveux et les ailes du sujet. Les autres toiles qui partagent le rez sont plus colorées. Une autre peinture représente un homme, vu de dos, menotté. Sur celle-ci également, les couleurs se sont échappées si ce n’est qu’elles reviennent en nombre sur les mains de la personne arrêtée. Une manière, sans doute, pour Fouad, présent durant toute l’exposition, de rappeler que le graffiti, avant d’être accepté, a subi de nombreux procès.

Le cœur du peintre est divisé entre l’amour et la rage. Ces sentiments sont plus flagrants après le passage devant le ghetto blaster qui diffuse des sons du collectif (actif dans le graffiti et le rap) et qui est posé au dessus des marches de l’escalier qui mène vers les travaux plus récents. Trois d’entre eux ont des formats impressionnants qui ont permis au peintre de travailler différemment, peut-être de manière plus instinctive. Les toiles dégagent donc encore plus de puissance. Au milieu de la pièce, un cœur interpelle, traversé et porté par des pinceaux. Le tout dans un contenant transparent tâché d’un rouge couleur sang.

Sur le retour, à quelques centaines de mètres de ce lieu culturel agréable, quelques graphes d’HMI, effectués en toute légalité, rendent hommage à plusieurs artistes et promotionnent, entre autres, le rappeur Ramone qui, comme HMI, fait partie du collectif Prohibé.

L’exposition ‘Heart’, suite évidente de la dernière exhibition à l’espace Magh, était touchante : entre combat personnel et personnages qui ont marqué la vie d’Hand Made Industry. Certaines galeries auraient pu envier l’espace Toots durant ces 10 jours. 

Tags from the story
,
Written By

Peintre, écrivain en bâtiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *