Horton

« Imaginatif et extravagant, Horton est un éléphant qui sait prendre la vie du bon côté. Lorsqu’il entend un appel au secours en provenance d’un tout petit grain de poussière flottant dans les airs, son sang ne fait qu’un tour : il est convaincu que même s’il ne peut pas la voir, il existe une forme de vie sur ce petit bout de rien. Horton ne se trompe pas : c’est même une ville qui y est installée, Zouville, et cette cité et ses microscopiques habitants, les Zous, sont en grand danger ! Mais lorsque Horton répand la nouvelle auprès des autres animaux de la jungle de Nool, personne ne le croit. Certains menacent même de détruire le grain de poussière ! Horton décide alors de tout faire pour protéger ses nouveaux amis et si leur monde est minuscule, leurs aventures s’annoncent gigantesques… »

Horton, avec sa tête de pachyderme ahuri, n’augurait rien de bon. Ils sont nombreux ces dessins animés qui n’ont plus la finesse et la profondeur de ceux d’antan. Il s’agit alors de vulgaires parodies qui, amputées de leurs plus beaux atours, n’arrivent même plus à faire sourire les plus de 12 ans…

Pourtant. Nous fumes agréablement surpris de la tournure que prend le film au fur et à mesure qu’il se dévoile et bien que sensiblement enfantin et manichéen, il sait rester drôle et touchant… Outre le trait de crayon agréable qui nous offre des personnages attachants, les protagonistes dont l’amitié était des plus improbables sont agréablement développés et leur alternance entre l’hystérie, le courage, la bêtise, la persévérance et une certaine dose de naïveté les rendent plus vivants et captivants.

Qui plus est, représentant des symboles pour le moins intéressants, ce dessin animé illustre, mine de rien, quelques préceptes (notamment concernant le respect d’autrui) qui devraient être inculqués à tous les gamins dès le plus jeune âge…

Bref, voici un produit cinématographique qui ne pourra pas leur faire de mal, en somme!

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *