Hostiles: il était une fois dans l’âme

Déjà que les westerns au cinéma sont rares; quand en plus ils sont bons, il s’agit de ne pas les rater. Le superbe Hostiles de Scott Cooper est en salles depuis le 14 mars.

Après Crazy Heart (un bijou!), quel plaisir de retrouver le réalisateur talentueux qui signe aussi le scénario et produit ce western épique, efficace et puissant.

A partir d’une idée originale – suivre le périple et la traversée de personnages que tout oppose malgré les hostilités et la haine des uns envers les autres -, le film nous embarque dans cette aventure avec ces autochtones, ces blancs, ces ravagés et traumatisés pour nous questionner sur les origines de l’Amérique.

C’est un film dur et sanglant qui, malgré son époque (la violence de la colonisation au XIXe siècle dont la première scène, une famille assassinée sans détours, annonce d’emblée la couleur! ) raisonne et interroge le présent en faisant tristement écho aux récentes actualités des USA.

Ici, contrairement aux westerns classiques, pas de manichéisme, mais une alliance improbable qui doit s’unir et surmonter l’adversité pour arriver à destination. Qui sont les victimes ou les coupables? Cette traversée, sur fond de rédemption, est le théâtre de toute cette complexité.

A souligner: le très beau rôle de Christian Bale, tout en retenue, qui incarne un capitaine intense et tourmenté face à ce voyage qui sera sa rédemption. Mention spéciale également à la prestation remarquable de Rosamund Pike (et ses grands yeux), rescapée d’un massacre, juste et sublime en femme courage qui a tout perdu.

Un western taiseux (ce sont les regards hostiles des uns envers les autres ou les sublimes paysages, témoins innocents, qui parlent plus que les mots, face à cette violence omniprésente) et très efficace (même si on reprochera quelques longueurs) aux rebondissements habiles.

Un western qui a de l’âme, aussi américain qu’universel, pour les amoureux du genre mais pas seulement!

Written By

Atteinte de cinéphilie aiguë, Lorraine Lambinet, fille de projectionniste, a passé son enfance dans les salles obscures. Titulaire d'une Maîtrise Arts du Spectacle et Écrits Cinématographiques, elle a touché à tous les domaines du 7ème Art aussi bien à la programmation (Festival Quais du Polar, Courts du Polar), l'exploitation (Projectionniste), la réalisation (Assistante réalisatrice) ou la production (Assistante de production long-métrage ). Aujourd'hui, elle est Directrice d'un cinéma en région parisienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.