Ici – Richard McGuire

Traduit en français il y a un peu plus d’un an, Ici (Here) a remporté, en ce début d’année 2016, le Fauve d’or lors de la 43e édition du Festival de la bande dessinée d’Angoulême. Ce prix sacre le meilleur album de l’année écoulée. Si tous ne s’accordent pas sur ce choix, il faut reconnaître que cet album est des plus surprenants et des plus brillants. L’auteur, Richard McGuire, fait preuve d’une créativité extraordinaire mise en valeur par un dessin d’apparence assez simple et aux lignes épurées.

Ici - Extrait 1

L’auteur a choisi de raconter l’histoire d’un lieu, d’apparence anodin, une simple pièce qu’on devine faire partie d’un appartement plus large. Si ce lieu (qui se situe dans le Nord-Est des États-Unis, mais, finalement, peu importe !), cette pièce, se trouve au centre de l’histoire qui nous est racontée, c’en est aussi le seul personnage. Les humains (ou les animaux) qui apparaissent, disparaissent ou réapparaissent d’une page à l’autre ne sont que des figurants, auxquels subsiste le lieu malgré le temps qui passe et les transformations qui affectent les formes du lieu. Chacun n’est qu’un détail à l’aune du temps qui passe. Des choses se répètent indifféremment des personnes qui occupent le lieu (emménagements et déménagements, naissance et vieillissement, rencontres et solitude, etc.), des événements plus rares en ponctuent l’histoire (catastrophe, transformation radicale, etc.) et le lecteur s’amuse à repérer les bribes de moments passés ou futurs qui s’invitent dans certaines pages consacrées à un présent lui-même, en quelque sorte, passé ou futur. Certaines pages montrent des chevauchements de scènes qui se jouent à des secondes d’intervalles tandis que d’autres mettent en avant des situations séparées par des années, des décennies ou des siècles, ce qui agite et amène encore un peu plus de confusion et de trouble.

Ici - Extrait 2

Si ce livre ne plaira probablement pas à tous, il permet des découvertes constantes et stimule des questionnements existentiels et un intense travail introspectif. Il met en images les limites de nos vies et leur confère un aspect tangible qui se donne rarement à voir. Cet album est réellement bouleversant et riche en émotions, diverses et variées, mais surtout profondes. Cette BD ne ressemble pas à ce qui se fait d’habitude. Si cela étonne dans un premier temps, l’expérience n’en est que plus intéressante, à condition de se laisser prendre au jeu. Il faut dire que Richard McGuire n’est pas un dessinateur de bande dessinées comme les autres. Formé initialement au graphisme, il s’est essayé à plusieurs formes d’art (BD, musique, films d’animation, livres jeunesse, illustration et design), toujours avec un certain succès et, surtout, une grande dose d’originalité. L’idée de Ici (Here) est née il y a plus de 25 ans, et a pris à l’époque la forme d’à peine six planches parues dans RAW, un magazine dirigé par Art Spiegelman. Elle déploie ici tout son potentiel sur 300 pages où l’auteur prend le temps pour parler du temps (en faisant fi de l’ordre chronologique et des repères temporels habituels). Cela fait sens et, surtout, permet au lecteur de s’immerger toujours plus dans le lieu protéiforme qu’il lui est donné d’observer.

Ici - Extrait 3

Difficile d’accès, cet album vaut pourtant la peine que le lecteur y investisse curiosité et, dans le premier quart du livre, efforts, tant il étonne et apporte quelque chose de neuf (aussi bien sur le fond que sur la forme). Sur chaque page, souvent d’apparence épurée, se trouvent en réalité de nombreux détails, dont les possibilités de variations et de dialogues semblent infinies. Chaque page propose une ambiance fine, où chaque élément a sa raison d’être. Chapeau ! Une œuvre pleine de sens et un véritable coup de cœur !

Écoutez Richard McGuire parler de son livre !

Ici, par Richard McGuire (traduit de l’anglais par Isabelle Troin), Gallimard, 304 p., 29 €, ISBN : 9782070652440.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *