Il était une fois, une fois

« Willy Vanderbrook, brillant Franco-belge devenu citoyen du monde, est sollicité pour un poste de concierge dans un grand palace parisien. Il est accueilli par un ami d’enfance, Serge Luyperts, limonadier désabusé qui héberge son ex-beau frère, Frank Vrut, indépendantiste wallon gentiment psychopathe. La candidature de Willy – recalé pour délit de belgitude – va le contraindre, lui et ses compatriotes, à une imposture absurde et « royalement » revancharde… En se faisant passer pour l’héritier de la couronne belge, Willy et sa bande déclenchent une série de joyeux débordements dans le cinq étoiles qui attire rapidement l’attention de Jessica, une intrigante professionnelle. Mais, pensant séduire le futur « roi des belges », elle va se frotter à plus fort qu’elle. Ce détonateur burlesque entraîne alors le trio « made in plat pays » dans une escroquerie plus conséquente et plus hasardeuse… »

Il était une fois, une fois c’est l’histoire des stéréotypes belges en France et pour nous (en tant que grands représentants du plat pays, n’est-ce pas), c’est clairement le genre de film appartenant à la catégorie qu’on appelle « ça passe ou ça casse »… Heureusement pour Christian Merret Palmair, ça passe relativement bien!

Qu’on se le dise, ce n’est clairement pas un grand film, mais il se laisse voir et apprécier. L’humour est lourd sans être indigeste, le scénario est un peu léger – voire un tantinet inconsistant de temps en temps – mais bon enfant et les acteurs, pas toujours très fins, sont toutefois sympathiques.

Au final, si on ne rit pas toujours, on sourit largement face à ces pans de notre culture et à ces idées reçues (ou véridiques) qui ont la peau dure! Et si la fin est un peu cul-cul la praline, la petite scène post-générique rattrape heureusement le tout.

Un seul bémol, une seule irritation : l’accent constant de Charlie Dupont. Pour un Belge censé être installé en France, il a une prononciation pour le moins marquée et irritante qui l’empêche d’être totalement crédible

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

2 Comments

  • Je suis très contente d’avoir l’avis d’une Belge sur ce film. Je comptais aller le voir. Ah cette fameuse tendance à la moquerie de nos voisins… Et de votre côté, vous avez des films de ce type sur nous les Frenchy ? Ce serait drôle !!

  • Franchement, rien ne me vient comme ça! Des films belges où on voit un français débarquer? ça doit arriver mais sans être le sujet principal du film, je suppose!

    Je ferai des recherches à l’avenir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *