(I’m definitively and completely) Lost

Nous ne nous livrerons pas à une analyse fine et minutieuse de chaque saison de Lost. Non. Car, après la première saison, nous fûmes totalement perdus (sans mauvais jeu de mot aucun). Une panacée de personnages (malgré le fait qu’ils soient sur une île déserte), une série d’événements à rebondissements qui s’enchaînent, des intrigues emberlificotées en veux-tu, en voilà. Il suffit qu’on loupe un ou deux épisodes et X est mort, Y a disparu, Z s’est révélé être une femme et A, B, et C chantent Michael Jackson après avoir découvert cinq litres de rhum sur une épave fantôme.

C’est clairement une incitation à l’achat des DVD ou je ne m’y connais pas. Six saisons, en plus. Ils ne se sont pas fait chier, hein!

La petite Naïra est attendue à la caisse une…La petite Naïra est attendue à la caisse une…

Oui, mon avis est des plus partials mais je m’en balance, pour une fois, car je suis déception (comme dirait l’autre). Il suffit que j’aille au cinéma un soir pour que je sois larguée sur l’île déserte de l’incompréhension par des types qui sont eux-mêmes perdus au milieu de nulle part! C’est quand même un comble, non? Et, oui, rien que pour ça, je les boude!

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas dramatique, n’est-ce pas?  Ils n’auront perdu qu’un spectateur. Pas de quoi fouetter un chat!

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *