Immortelle randonnée – Jean-Christophe Ruffin – Audiolib

Encore un audio livre ! On ne s’en lasse pas, je vous assure, et comme le précédent que je vous ai présenté, celui-ci m’accompagne partout.

Le format reste le même : livré sous forme d’un disque, le livre numérique, comme son grand frère en version papier, se décompose en chapitres que l’on télécharge sur son i-pod, et que l’on emmène partout avec soi. Dès qu’une petite dizaine de minutes se profile, hop, je saute sur mon casque, et me voilà sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle que j’ai d’ailleurs moi-même arpentés !

Si on ne parle plus guère des très hexagonaux pèlerinages de Chartres et Lourdes, celui de Saint-Jacques-de-Compostelle, au cœur de la Galice, continue d’avoir la cote chez cathos et bobos. Parce que ce périple supposé à pied de centaines de kilomètres — que l’on parte de Paris, de Vézelay, de Clermont — est une expérience extrême de dépassement, donc d’affirmation de soi ? Parce que c’est un pèlerinage « bouddhiste », comme l’affirme Jean-Christophe Rufin dans sa picaresque Immortelle Randonnée ?

Jean-Christophe Rufin a suivi à pied, sur plus de huit cents kilomètres, le « Chemin du Nord » jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle. Beaucoup moins fréquenté que la voie habituelle des pèlerins, cet itinéraire longe les côtes basque et cantabrique puis traverse les montagnes sauvages des Asturies et de Galice. « Chaque fois que l’on m’a posé la question : « Pourquoi êtes-vous allé à Santiago ? », j’ai été bien en peine de répondre. Comment expliquer à ceux qui ne l’ont pas vécu que le Chemin a pour effet sinon pour vertu de faire oublier les raisons qui ont amené à s’y engager ? On est parti, voilà tout. »

Selon lui, il « délivre des tourments de la pensée, ôte toute vanité de l’esprit et toute souffrance du corps, efface la rigide enveloppe qui entoure les choses et les sépare de notre conscience ; met le moi en résonance avec la nature ». Voilà pourquoi peut-être l’ancien médecin converti à l’écriture, puis aux honneurs républicains — de l’ambassade du Sénégal à l’Académie française —, s’est risqué sur les aventureux sentiers des « Jacquets ».

Nul désir mystique en effet chez l’ex-Prix Goncourt 2001 (Rouge Brésil). Plus philosophe ironique à la Diderot que lyrique croyant à la Péguy, Rufin croque avec dérision les pittoresques sensations de son long cheminement — la radinerie, la saleté, l’obsession des ampoules aux pieds ou des ronfleurs du prochain gîte qui menacent tout pèlerin — et de savoureux portraits de ces compagnons, qu’ils cherchent Dieu ou le sexe sur la route. Mais le chemin finit bientôt par hanter celui qui s’y était nonchalamment embarqué. « En partant pour Saint-Jacques je ne cherchais rien et je l’ai trouvé. ».

Par-delà toute spiritualité, c’est un lancinant apprentissage du vide qu’a vécu le marcheur. Et un vide qui conduit au plein. En témoignent les lumineuses réflexions — sur la religion, l’histoire, la politique même — qui ponctuent son odyssée et éclairent ici la lecture d’un éclat vif. Drôle, brillant, généreux mais sans concession, cet étonnant carnet de route ne donne qu’une envie : tenter aussi l’aventure de Compostelle. Vite!

Galerie de portraits savoureux, divertissement philosophique sur le ton de Diderot, exercice d’autodérision plein d’humour et d’émerveillement, « Immortelle randonnée » se classe parmi les grands récits de voyage littéraires, et se classe en tête des ventes françaises : n’hésitez pas !

Immortelle randonnée, de Jean-Christophe Ruffin, chez Audiolib. Coffret CD à partir de 20,90 €, Téléchargement à 18,80 €.

Tags from the story
Written By

Curieuse, spontanée, enthousiaste et exigeante, j'aime aller au théâtre et j'aime raconter ce que j'y vois, que j'ai aimé ou pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *