Investissons dans un enième produit pour cheveux!

On ne dirait pas comme ça, mais question beauté, je ne me foule pas trop. Genre remettre une couche de maquillage sur celui de la veille me semble tout à fait normal, et j’envisage le shampoing comme une option luxe pour les matins où je ne me lève pas à l’heure à laquelle je devrais prendre le tram. Alors les crèmes hydratantes, les soins à la kératine et tous ces bazars finissent par attendre leur date de péremption, seuls et délaissés, envahis les poussières de ma salle de bain.

timeforthatSauf que l’autre jour, mon amie Carole me file un flacon de Mythic Oil de L’Oréal Professionnel, me demandant d’écrire une critique pour son site. Elle l’a reçu gratuitement d’un monsieur qui veut surement qu’on vante les mérites de son produit sur la toile (et c’est ce que font 99,98% des bloggeuses afin de recevoir de nouveaux joujoux gratos). Bref, je prends mon job très au sérieux, un peu comme si j’étais une rédactrice super hype chez Elle.
Mythic_oil

Je suis sûre que vous aussi, votre salle de bain a l’air tout droit sortie d’une pub Magnum.

Si l’emballage du produit indique « Huile nutritive – Tous types de cheveux », une petite recherche sur Internet m’a permis de trouver la promesse du produit, rédigée par un copy qui a un peu craqué son slip: « Un nouveau mythe est né. L’alliance de deux huiles d’exception, l’huile d’avocat et de pépins de raisin sertit les cheveux d’un éclat légendaire. En quelques gouttes le mystère est révélé, la fibre est profondément nourrie, et parfaitement maîtrisée. » (Gars, apprends à bien placer tes virgules, c’est ton joooooob! :))

Ce que je retiens, c’est que la fibre est nourrie, et ça, c’est utile quand on a, comme moi, les longueurs desséchées par une décolo. J’avais déjà vu mon coiffeur en utiliser pour lustrer mes longueurs après le séchage, donc je supposais que c’était un bon produit, mais comme je n’avais que moyennement confiance en mes capacités de dosage, j’ai fait un essai sur cheveux sales, juste avant le shampoing. J’ai bien fait car c’est difficile d’avoir la main légère avec cette chose. Ou du moins, j’ai du mal.

Mais j’ai en quelque sorte trouvé une autre utilité à cette huile: la fonction de démêlant magique! Pour vous donner le topo, je redoute à chaque fois l’épreuve du peigne qui accompagne le shampoing car mes cheveux sont un bordel ayant subi plusieurs jours de crêpage et de laque, qui ferait le bonheur de tout aspirant rastaman.

Bref, après avoir enduit mes longueurs de Mythic Oil, le peigne passe comme … (j’allais faire une comparaison sexuelle très imagée, mais je vais m’abstenir). Après le shampoing, à nouveau aucun problème notable pour démêler.

J’ai réitéré l’opération plusieurs lavages de suite, pour être sûre qu’il n’y ait pas d’effets secondaires à la longue (cheveux devenant graisseux – je veux dire, des racines aux pointes), mais il n’y en a pas! La flemmarde que je suis est contente car ce produit est plus simple et rapide à utiliser que le masque réparateur que j’utilisais en guise d’après-shampoing. Il se peut donc que je rachète ce produit ET l’utilise!

Merci donc à Carole et au Monsieur L’Oréal qui veut qu’on fasse sa pub.

Written By

Clara, la vingtaine avancée, passionnée de style, voit la mode comme un moyen de se mettre en valeur et de se sentir mieux dans sa peau. Dans la "vraie vie", travaille comme copywriter et community manager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *