Irving S. T. Garp, photographe montois conteur d’histoire

Irving S.T. Garp est un photographe passionné par les histoires. Un personnage aussi atypique que ses clichés, qui expose sa série « Têtes au carré » chez Créa City à Mons jusqu’au 30 juillet.

Créa City, c’est cet espace qui a éclos en décembre 2014 au 34, rue de Nimy à Mons, et qui cherche à promouvoir l’art sous toutes ses formes. Cette galerie accueille des œuvres de tous horizons, des artistes locaux et européens, des livres, des bijoux, des toiles, des sacs, des cartes postales, des lampes, des pins, des chevaux de bois… (sous toutes ses formes, oui madame !)

Suite à un appel à artistes, Irving S.T. Garp tente sa chance. Pour la gérante de Créa City, c’est le coup de cœur pour l’univers de ce photographe montois qui a déjà exposé à l’autre bout du monde, mais jamais à Mons ! « Ce qui m’a plu, c’est son univers décalé et son humour typiquement belge. Il y a toujours une mise en scène, chaque photo possède son propre univers et raconte une histoire. »

Irving S.T. Garp
Série « Têtes au carré », Photo « La Gauchère contrariée », Irving S.T. Garp

Irving S.T. Garp et les histoires, ça vient d’où ?

L’importance –de raconter– des histoires, Irving S.T. Garp la porte jusque dans son nom d’artiste. Celui-ci est inspiré du livre Le monde selon Garp, de John Irving, qu’il découvre en 1982. Ce livre raconte la vie de l’écrivain T.S. Garp, dans un schéma fidèle à l’opinion de Garp, selon laquelle un roman est terminé quand la vie des personnages s’achève.

Ce roman a l’effet d’une révélation pour le photographe. Irving S.T. Garp découvre alors qu’il est possible d’écrire autrement, de raconter les histoires autrement. Et c’est ce concept qui transparaît dans son travail : raconter une histoire dans l’histoire. Une vision de la vie de tous les jours, mais avec des éléments décalés qui permettent d’exprimer tout autre chose à la fois, qui invite à la réflexion.

Et ça raconte quoi l’univers d’Irving S.T. Garp ?

Illustrant avec humour les dérives de notre société, Irving S.T. Garp joue avec le spectateur tout en se tenant sur la ligne, son but n’étant pas de choquer. Il n’hésite pourtant pas à traiter de sujets particulièrement durs, comme l’avortement dans sa photo « Portrait de famille », la mort dans sa série « Rubriques nécrologiques », et notamment le suicide avec « Mon cœur fait plouf ! » de cette même série. Toujours avec ce trait d’humour un peu sombre, très décalé et tellement belge.

Irving S.T. Garp
Série « Rubriques nécrologiques », Photo « Mon coeur fait plouf ! », Irving S.T. Garp

La série « Têtes au carré » est composée de vingt photos. Vingt histoires qui vous feront sourire et réfléchir, car ces univers trouvent écho d’une façon différente pour chaque visiteur. Ses photos surprenent, amusent, agacent, mais ne laissent personne insensible.

Irving S.T. Garp
Série « Têtes au carré », Photo « Sois belle et tais-toi », Irving S.T. Garp

Reconnu internationalement, Irving S.T. Garp a déjà reçu des prix et exposé à Londres, New York et Kyoto. Un étudiant taïwanais ayant même choisi ses photos comme thème de mémoire.

En accord avec son souhait que l’art soit accessible à tous, Irving se réjouit d’une première exposition montoise à Créa City. « On est loin de la galerie aseptisée. C’est un endroit convivial, où tout un chacun peut rentrer et se sentir à l’aise. »

Et pour la suite…?

Fidèle à son univers éclectique et décalé, l’artiste confie travailler sur trois prochaines séries : une série sur les termes de la photographie, qui mêlera un côté didactique, une série de nus, et enfin une série de vingt mises en scène ludiques sur le thème de la pause pipi !

Si vous voulez entrer dans son univers, vous laisser emporter par vingt histoires et découvrir les réflexions que ces portraits vous amèneront, précipitez-vous chez Créa City, 34 rue de Nimy à Mons, l’exposition y sera visible jusqu’au 30 juillet. L’entrée est gratuite et l’expo est accessible toute la semaine (sauf le mercredi) de 10h à 18h et le samedi de 10h30 à 19h !

Pour en découvrir un peu plus, rendez-vous sur la page Facebook de l’artiste !

Tags from the story
, ,
Written By

Montoise d’adoption depuis plusieurs années, je suis une insupportable touche-à-tout de 29 ans qui vit pour l’écriture et les défis en tout genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *