J’ai bien noté… tout ce qu’on s’est dit

Ce petit livre de Yasmine Vanderauwera prend volontairement la forme d’un carnet où l’auteure nous parle de Mine Vander. Plus exactement, elle se raconte au travers de ce double sans visage, reconnaissable à son imposante chevelure bouclée soutenue par quelques traits. Dès 2008 naît l’idée de ce personnage qui la met en scène, façon miroir déformant. Designer et styliste de formation, elle devient également illustratrice, sans pour autant renoncer à sa passion première, puisqu’elle a également dirigé le Musée suisse de la mode et est désormais enseignante en dessin de mode à Lausanne. Belge née en 1979, elle vit et travaille désormais en Suisse où, mine de rien (ok, je regrette déjà d’avoir tenté ce jeu de mot), deux livres ont précédemment déjà été édités, chez Slatkine : Je croyais que, en 2010, et MINE VANDER ne fait pas son âge, en 2011.

Mine et Yasmine

Dans J’ai bien noté… tout ce qu’on s’est dit, l’auteure met en mots et en images une série de tranches de vie et d’anecdotes dépeignant avec humour les aménagements parfois nécessaires entre ses rôles de mère de famille et d’auteure, ainsi que certaines situations loufoques dont elle se retrouve parfois actrice, comme nous tous, malgré nous. Des dessins simples mais tout en mouvement illustrent des questions sans réponses sur le sens de la vie en alternance avec des dialogues ou des situations vécues avec sa famille, ses amis, ses collègues, etc. Tel un hamster du carnet de notes, Yasmine Vanderauwera accumule frénétiquement des notes sur ces moments et ces mots qui font sourire et les présente ainsi au lecteur pour qu’il en profite lui aussi. Avec un petit air de Guy Delisle (auteur, notamment, de Chroniques de Jérusalem), elle mélange autobiographie et humour pour raconter son quotidien, certes moins éblouissant et dépaysant car plus ordinaire, mais dans lequel il est dès lors plus facile de se reconnaître. Si l’auteure « aime faire rire les gens, ici et maintenant », c’est réussi. Le lecteur peut rire de bon cœur avec elle, ou d’elle (mais gentiment alors).

Page 61 de "J'ai bien noté... tout ce qu'on s'est dit"

Rencontrez l’auteure lors d’une séance de dédicaces :

En Belgique, le samedi 28 février (14h-16h) à la Foire du livre de Bruxelles (Tour et Taxis, Avenue du Port 88, 1000 Bruxelles).

En Suisse, les samedi 7 mars (10h30-12h30) chez Raspoutine (Rue Marterey 24, 1005 Lausanne) et samedi 14 mars (14h-16h) chez Payot (Place Pestalozzi, Yverdon).

En France, le samedi 21 mars (11h-13h) au Salon du livre de Paris (Porte de Versailles, Pavillon 1 Boulevard Victor, Paris XV).

J’ai bien noté… tout ce qu’on s’est dit, de YasMINE VANDERauwera, publié aux Éditions Slatkine, Genève, 2015, 96 p., ISBN 978-2-8321-0629-7, 19 CHF (± 17,68 €).

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *