Jam’In Jette le 11 mai 2013

Le Jam’In Jette est de retour pour sa cinquième édition, après un an d’absence en 2012. Mais en fait le Jam’In Jette c’est quoi? C’est d’abord un festival en plein air et gratuit. « A la base, on avait créé ça en indoor et puis avec l’engouement on s’est lancé dans le festival outdoor », explique Olivier Vanhamme, l’organisateur. Mais ce n’est pas qu’un festival poursuit-il : « il y a plein d’autres activités sur le côté, un village pour enfants, un village associatif, et cette année on consacre un nouvel espace pour les arts de la rue, la danse et les jam« . Oui parce que jusque là il n’y avait pas d’espaces pour faire des bœufs comme on dit en français. C’est donc chose faite.

Le festival, qui se veut familial, de par sa gratuité, a aussi un autre côté assez intéressant : « On met un accent particulier à tout ce qui est durabilité, que ce soit dans le choix de nos fournisseurs ou dans le matériel qu’on utilise« , explique Olivier Vanhamme. Vous aurez donc la possibilité de boire des bières provenant de micro-brasseries de la région de Jette, mais également de manger des produits de petits producteurs locaux, le tout dans des assiettes et avec des couverts bio-dégradables.

Soutenue depuis le début par la commune de Jette et le Centre Culturel de Jette, toute la team de l’organisation (tous Jettois) a réussi à agrandir ses connections. Une ligne de bus de la STIB sera spécialement affrétée pour ramener les festivaliers de Jette à la Bourse. Un système de car-sharing est également mis en place. « On essaie vraiment de développer le côté mobilité, et on invite les gens à venir à pied, en transports en commun, ou encore en vélo. Un parking à vélo sera d’ailleurs mis à disposition. Mais le but est vraiment d’éviter un maximum de voitures », déclare l’organisateur.

En tant que festival gratuit, les organisateurs ont peu de budget pour attirer les artistes, « avec notre budget on ne peut pas se permettre d’avoir des têtes d’affiche énorme, mais depuis deux trois ans, comme le festival commence à être connu, il y a des artistes qui viennent, à nos conditions du coup« , poursuit Olivier Vanhamme. Mais c’est également grâce à ça que le festival joue le rôle de tremplin pour certains artistes qui sont scoutés par de plus grands festivals à ce moment-là. Le line-up musique du monde est cette année encore un fois respecté, avec vraiment de tout, pour contenter le plus de monde possible. Le monde justement, de 2000 personnes lors de la première édition, le festival avait accueilli plus de 11.000 personnes en 2011.

Si vous n’aviez rien de prévu samedi, je vous conseille vivement de vous rendre à Jette, pour ce festival bonne ambiance et diversifié, car ce n’est pas réservé qu’aux seuls Jettois bien évidemment. A noter encore, le festival est accessible totalement aux personnes à mobilité réduite.

Plus d’infos sur le site du Jam’In Jette 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *