La Bertitude des choses

Après avoir joué “La Flandre pour les Nuls” plus de 100 fois pendant 3 ans dans toute la Wallonie et à Bruxelles, Bert Kruismans puise dans sa vie privée pour démontrer l’impact de l’histoire du pays sur sa vie de famille, non sans négliger des allers-retours au présent via la politique et les élections qui approchent…

Bert Kruismans est partout ! On en parle dans les médias, il est interviewé à tout va, on lui demande même ce qu’il pense de l’avenir de notre chère Belgique, comme si ce sympathique humoriste avait réponse à tout. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons finalement décidé d’aller le voir, de nos propres yeux, afin de juger de son célèbre charisme flamand et du succès de son spectacle au doux nom de « La bertitude des choses » (“Vaderland” in het Nederlands).

Dans un français bien flamandisé (ce qui fait tout son charme), Bert nous parle de ce qu’évoque pour lui la Belgique. A travers ses souvenirs d’enfance (« A Ternat, menneke, on voyageait pas ») mais aussi de ceux de ses parents et grands-parents (« En 44, il y avait quelques collabo en Flandre, on les appelait les noirs ») ainsi que sa vie de famille quotidienne (« Oui, je sais moi aussi j’aurais préféré avoir un beau-frère cambrioleur ou violeur que membre de la NVA mais vous savez ce que c’est, la famille, on choisit pas ») et notre tendance actuelle à ne plus communiquer (« Facebook… vous pouvez être amis avec la Terre entière mais vous choisissez de devenir ami avec votre voisin… à qui vous ne parlez jamais ! »).

C’est vrai qu’il est drôle, ce Bert, et son petit accent flamand et ses maladresses linguistiques ajoutent une claire plus-value à son spectacle. Il n’empêche qu’à y regarder de plus près, il ne semble pas forcément accessible à tous…

Eh oui, une bonne connaissance des people « belges » et de notre histoire nationale est presque requise pour comprendre toutes ses blagues et jeux de mots. Car Bert ne s’arrête pas seulement à De Wever, Eddy Merckx et Sandra Kim et que, de fait, les non Belges, les trop jeunes, les blasés au patriotisme inexistant ou les « newsophobes » risqueraient fort de ne pas tout comprendre… Rien de très grave, mais si c’est votre cas, vous voilà prévenus !

Si vous désirez voir Bert Kruismans en action, voici ses prochaines dates:

– Jusqu’au 26/01 au BOZAR
– 31 01 14 à Namur, Théâtre Royal
– 01 02 14 à Waremme, Centre Culturel
– 05 02 14 à Bruxelles, Rode Kruis
– 06 02 14 au 08 02 14 à Charleroi, Palais des Beaux Arts
– 12 02 14 à Mechelen, Stadsschouwburg
– 21 02 14 à Liège, Trocadero

Plus d’infos sur Bert Kruismans.

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *