La guerre des lulus – 1914 – Tome 1

« Lucas, Lucien, Luigi et Ludwig sont quatre des pensionnaires de l’orphelinat de l’abbaye de Valencourt en Picardie. Tout le monde les surnomme les Lulus. En cet été 1914, lorsque l’instituteur est appelé comme tant d’autres sous les drapeaux, personne n’imagine que c’est pour très longtemps. Et les Lulus ne se figurent évidemment pas une seconde que la guerre va déferler sur le monde finalement rassurant qu’ils connaissent. Bientôt, le fracas de l’artillerie résonne dans le ciel d’été. Il faut partir, vite. Mais lorsque la troupe évacue l’abbaye manu militari,les Lulus, qui ont une fois de plus fait le mur, manquent à l’appel. Sans l’avoir voulu, ils se retrouvent soudain à l’arrière des lignes allemandes.« 

La guerre des Lulus, la guerre de qui ? Nous sommes en 1914, dans un orphelinat de Valencourt (ne cherchez pas, ce village n’existe pas), appelé aussi la maison des enfants trouvés. Les Lulus ce sont quatre jeunes garçons, d’âge différents (entre 12 et 15 ans) qui dorment dans la même chambre à l’orphelinat. Pourquoi sont-ils ensemble ? Parce qu’ils sont placés par ordre alphabétique. Il y a donc Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, les Lulus ! Au niveau du caractère, Régis Hautière (le scénariste) avait une idée assez précise de ce qu’il voulait : « J’avais une idée plus ou moins précise qui a évolué avec l’écriture. Chacun avait une caractéristique : Luigi est un peu le baraqué fort en gueule, Ludwig est l’intello, etc. Leur caractère évolue aussi au cours du récit« .

L’histoire raconte donc comment cette bande de quatre enfants sont confrontés à la guerre 14-18. Les Allemands débarquent à Valencourt, et ce qui sauve les Lulus c’est qu’ils ont – une fois de plus – fait le mur. Ils ne fuient donc pas avec le reste de l’orphelinat mais se retrouvent alors complètement seuls, face à un ennemi qu’ils ne connaissent que via la propagande. Durant les premiers mois, ils arrivent à vivre dans une cabane qu’ils ont construites et après avoir pris des provisions de l’orphelinat, mais également dans le bar du village. Il faut bien reconnaître que l’ambiance de ce premier tome est assez légère. « Je voulais quelque chose d’assez léger« , explique le scénariste, « On est dans la guerre de 14, mais à côté… c’est pourquoi ça s’appelle La guerre des Lulus et pas Les Lulus dans la guerre. »

Si les Lulus vivotent, ils vont également faire une rencontre : une jeune fille belge qui a perdu ses parents sur le chemin de l’exode. Les quatre garçons vont l’accueillir dans leur cabane, d’autant qu’elle s’appelle Luce. De quoi coller parfaitement avec le clan des Lulus.

Ce premier tome est assez magique à lire, il est à la fois drôle et bien tourné, on ne sent pas vraiment que c’est la guerre, on a plus l’impression d’avoir affaire à quatre jeunes têtes de mule qui n’en font qu’à leur tête, sans penser au contexte dans lequel ils évoluent. Ce premier opus augure de la bonne suite de la série, qui devrait compter quatre ou cinq tomes : un tome par année de guerre plus, peut-être, un tome de conclusion, mais cela dépendra du succès de la série.

Cependant, les albums suivants ne seront peut-être pas aussi guillerets préviennent les auteurs : « Dès le deuxième album, un événement va plomber l’ambiance. Cela va se noircir tout en gardant un côté assez comique dans les dialogues et les rapports entre les personnages.« 

A un an du centenaire du début de la Première Guerre Mondiale, on trouve désormais sur le marché pléthore d’ouvrages traitant de la Grande Guerre sous tous les angles. Cette série a le mérite de prendre un angle rarement évoqué : celui du destin des orphelins durant 14-18. Cet angle si particulier mélangé à l’humour des personnages donne plutôt bien. Et dès la fin du tome 1 on sent déjà que certaines choses vont changer, puisque nos cinq orphelins font une rencontre qui devrait (et là j’extrapole, mais je n’en sais rien) conditionner le reste des autres tomes.

Une excellent découverte donc à conseiller !

Plus d’infos sur le site de Casterman.

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *