La Revue 2013

« La Revue se veut légère, enlevée, rythmée, pétillante de gaité et de bons mots. Présentée en période de fêtes, La Revue permet de se saouler de rire. On y glousse, on y gronde, on s’y moque gentiment. Ce mélange dosé à point d’autodérision, de railleries de chansonniers moqueurs veut vous emmener dans une bulle d’évasion. « 

C’est la tradition aux Galeries, la Revue revient, comme chaque saison, pour le plus grand bonheur de nos zygomatiques. Plusieurs visages ont changé par rapport à l’année passée, et le changement le plus remarquable est la disparition de Richard Ruben de la distribution. Exit donc le « Tu connais, tu connais ? » et autre accent de Rhode Saint-Genèse, même si Maria Del Rio, la meneuse de revue, s’y essaie un court instant, mais la saveur n’est pas la même.

En tant que fervent admirateur de Ruben, je dois bien avouer que j’attendais son remplaçant au tournant. Fabien Le Castel reprend donc le stand up du début de revue où de ses propres mots, il prend beaucoup de plaisir « pour le rapport qu’il y a avec le public »*. Malheureusement, là où Richard Ruben jouait réellement avec le public, on sent le jeune humoriste beaucoup moins joueur. Cependant, il faut bien reconnaître que l’imitateur n’est pas dénué de talent, il grime à la perfection plusieurs personnalités, qu’elles soient politiques ou du monde de la chanson. Au fur et à mesure du spectacle on le sent plus détendu. Nul doute qu’au fil des représentations et des années qu’il passera sur les planches des Galeries, son jeu avec le public sera plus présent, et pas forcément écrit.

Pour le reste, comme d’habitude, l’année est passée à la loupe, avec un retour remarqué de Michel Papa Daerden plus vrai que nature, en direct du paradis, incarné par un Bernard Lefrancq plus survolté que jamais. Cette année-ci, dans son imitation de l’ancien ministre Colla, c’est le Boulevard Pacheco et ses environs, qui en prend plein la figure. Sa revue de presse frappe également très juste. Comme chaque année, les abdos et les zygomatiques en prennent un coup. On regrettera cependant qu’Evelyne Huytebroeck n’ait pas été plus dans l’actualité cette année, tant l’imitation dindonesque de Bernard Lefrancq est savoureuse.

Si les éclats de rire sont légions tout au long du spectacle, les moments plus calmes sont une respiration bien nécessaire, et sont généralement bien placés. Une bonne cuvée donc dirons-nous, avec des changements de casting qui, au final, se révèlent gagnant. Et puis il y a surtout un Gangnam Style version Philippe Moureaux à ne pas manquer !

*Propos qu’on peut retrouver dans le programme de la Revue

Du 05/12/2012 au 03/02/2013, au Théâtre des Galeries, galerie du roi à 1000 Bruxelles. Les prix sont de 11 à 28 €.Mise en scène : David Michels et Bernard Lefrancq

Avec : Maria del Rio, Bernard Lefrancq, Marc De Roy, Angélique Leleux, Pierre Pigeolet, Anne Chantraine, Manon Hanseeuw, Kylian Campbell, Frédéric Celini et Fabian Le Castel.

Réalisation musicale : Bernard Wrincq

Chorégraphies : Alexandra Verbeure

Plus d’infos sur le Théâtre des Galeries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *