Lady salon 2015: Jour 1

Bienvenue au Lady Salon 2015!

En ce qui me concerne la visite a commencé sous le signe de la violence puisque la porte électrique s’est refermée sur moi alors que je pénétrais dans le Creative District. Sans pour autant me blesser, cela a eu le mérite d’amuser les hôtesses d’accueil du salon. Je sais attirer la compassion à n’en pas douter!

Le Lady Salon, qu’est-ce donc ?

C’est un salon féminin! Rien de surprenant vous en conviendrez. La femme est positionnée au centre de l’événement, tout est à destination de ces dames: plaisirs gustatifs, plaisirs sensoriels, plaisir, plaisir, plaisir et découverte. A visiter entre copines, le salon propose des conférences sur le stress et sur le plaisir féminin, des ateliers DIY et cuisine, des dégustations de thé, jus, vins,…

IMG_20150328_194901

Des enfants à charge ? Pas de panique un espace enfant est ouvert! Profitez mesdames!

J’y ai passé tout l’après-midi et ce fut à la fois ludique et instructif!

A peine ai-je posé un pied sur l’espace vide-dressing qu’une hôtesse m’apostrophe pour me signaler qu’un workshop sur la gestion du stress va commencer, elle me guide jusqu’à la salle et me souhaite un bon moment. Il me manque un massage et tout est au top! Eh bien j’aurais presque été exaucée puisque Tom Meyers, un ostéopathe et coach en gestion du stress nous a invitées à prendre un moment « time-out », une courte relaxation par la respiration. En 1min30, l’assemblée était aussi molle et détendue qu’un MéloCake dans un chocolat chaud.

Il n’a pas fait que nous détendre, il nous a aussi instruites. Vos soucis de santé ? Votre dépression ? Des courbatures ? Tout cela vient peut-être et même fort probablement du stress. Le stress est à l’origine de 70 à 90% des maladies. Je ne vous en dis pas plus sans risquer de rédiger un roman mais ce spécialiste mène une recherche prouvant que consacrer 20 minutes de sa journée à des moments de calme et de respiration (1 minute par ici, 3 autres par-là) peut nettement améliorer notre état de santé, de bien-être, relationnel,… et prévenir du stess chronique (qui soit dit en passant affecte le corps et particulièrement notre cerveau de façon significative).

Le plein de zenitude et d’informations cruciales étant fait, je me suis dirigée vers les stands d’exposants. Là je ne fais pas trois mètres avant d’être happée par un vendeur du stand Lombardia qui propose des jus instantanés biologiques. Pas de caféine,  pas de théine, juste des jus pressés mis en sachets. J’ai gouté un premier jus au gingembre et agrumes, très bon et un plus sucré à la pomme et macha, et ne suis évidemment pas repartie les mains vides!

IMG_20150328_194812

Quelques arrêts à divers stands : thé sur mesure, produits gascons, salle de fitness pour femmes, et là, je stoppe net au stand Softlove où sont présentés des sextoys et des accessoires de charme. ENFIN! Quand allait-on y venir!? C’est bien beau de nous abreuver et de nous nourrir (j’y viendrai) mais un salon féminin n’en est pas pleinement un si l’on aborde pas le sujet du bas de la ceinture, même un peu, et surtout à notre époque (qu’on se le dise, c’est moderne).

Ni une, ni deux, une conseillère s’approche et me présente leur catalogue, et m’explique que des réunions sextoys Softlove ont lieu. Quelle bonne idée! C’est bien plus fun que les réunions Tupperware! Je m’inscris pour plus d’information et le temps de saluer la dame j’entends au micro que la conférence sur le plaisir féminin présenté par une sexologue de Softlove va commencer d’un instant à l’autre. Je termine mon jus, m’affaire à replacer ma veste, sans laisse tout tomber, tout en tenant mon programme du jour, mon téléphone et le catalogue Softlove…bref on le sait, les femmes ont une capacité énorme à s’encombrer en un temps record sans perdre de leur superbe (et toc!).

Une femme pleine d’assurance et à qui je confierais mon chat sans poser de question (traduisez qu’elle incite à la confiance) nous parle de notre plaisir, et de nécessité d’apprendre à la connaître hors des moments de plaisir partagés avec un partenaire. En clair, elle incite la femme à se masturber seule, régulièrement en vue de se connaître assez pour pleinement partager son plaisir avec un partenaire ensuite. Rien de plus logique, il est plus simple de guider un partenaire sexuel lorsqu’on sait soi-même où on va. Laisser l’autre boussole et carte en main c’est un peu démodé! Les tabous laissés de côtés, elle nous a expliqué comment notre corps fonctionnait en matière de désir et de plaisir et nous a rassurées sur les mythes du point G, de la frigidité et de la migraine.

La conférence se termine, mon ventre grogne! OUF! Allez, allons chercher pitance! Je n’ai pas mis longtemps à m’arrêter au stand Petit Nuage tenu par le seul ravissant jeune homme du salon, vendeur de gaufres sur bâtonnets aux ingrédients bio et même sains! Une salée bacon-cheese, suivie d’une sucrée au chocolat et deux trois coups d’oeil sur ses parties charnues ont suffit à me rassasier.

Un dernier passage au vide-dressing, un arrêt aux toilettes et cette journée s’est achevée, là-même, en beauté sur un pet… Pas un des miens, mais je me permets à cette occasion de relancer ce débat toujours brûlant : les femmes pètent-elles!? (question réthorique, n’est-ce pas!)

IMG_20150328_194713

Je vous laisse sur cette réflexion et vous retrouve pour un petit rapport du deuxième jour du salon!

INFOS PRATIQUES:

LADY Salon 2015

28 et 29 mars 2015

Creative District , 75 Boulevard Reyers

1030 Bruxelles

 

Tags from the story
Written By

"Née, nourrie, vêtue et pas velue. Un poil artiste, la plume en patte, je miaule, je grogne, tout ce qui compte c'est qu'on ne m'oublie pas trop vite.Née, nourrie, vêtue et pas velue. Un poil artiste, la plume en patte, je miaule, je grogne, tout ce qui compte c'est qu'on ne m'oublie pas trop vite. Etudiante en communication, passionnée de dessin, d'écriture, de culture avec un C, je suis aussi animatrice radio à mes heures perdues et pleine de rêves et de projets fous et insensés. Tout ce que je ne dis pas tout haut, je l'écris ou je le dessine. Je parle beaucoup, même avec la bouche fermée."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *