L’Amour sur la scène du Boson

Retrouvailles entre une mère et son fils, secrets de famille et correspondance effrénée forment le décor d’Amour(s) de Bruno Emsens. Ce récit de rendez-vous manqué prend ses quartiers jusqu’au 17 mars au Théâtre le Boson, petite pépite située au cœur du cimetière d’Ixelles.

Mise en scène par Bruno Emsens, la pièce est basée sur les Lettres à ma mère du dramaturge français Paul Léautaud. L’écrivain y partage son enfance difficile et son contexte familial fait d’abandon. Dérangeante parfois, tragique de temps à autres, drôle ou touchante à d’autres moments, la pièce ne laisse pas indifférent. Elle met en lumière un excellent trio d’acteurs : Florence Hebbelynck, Céline Peret et Nicolas Poels qui incarnent à trois une famille dysfonctionnelle où la rancœur n’est jamais loin.

(c) Alice Piemme

L’histoire est avant tout celle d’un petit garçon abandonné et qui cherche ses racines. Le récit se centre sur un échange de lettres entre une mère nouvellement retrouvée et son fils plein d’illusions. Durant deux heures, la pièce mêle musique, danse, vidéos, conversations et surtout monologues. La performance est de taille !

Ce rendez-vous est important, puisqu’Amour(s) est le dernier spectacle de la saison pour le Boson qui offre ses installations à des résidences d’artistes. Sur le plan pratique, la pièce se joue à 20h15 du mardi au samedi. Le théâtre rouvrira ses portes au public en octobre prochain.

Tags from the story
Written By

30+, bruxelloise, culture freak et fan de croquettes aux crevettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *