L’antiquaire des Marolles, un polar captivant

L’antiquaire des Marolles est un polar assez court et prenant publié dans la collection « Polars en Nord » chez Ravet-Anceau. C’est aussi le premier roman de Muriel Monton, une Bruxelloise, jusqu’il y a peu journaliste, qui a récemment décidé de passer à autre chose pour laisser s’exprimer sa créativité débordante. Et le moins que l’on puisse dire, après avoir lu ce livre avec enthousiasme, c’est que c’est un pari réussi ! En plus d’écrire ses premières fictions, l’auteure s’est aussi éprise des chapeaux jusqu’à en fabriquer désormais elle-même. Pourquoi pas après tout… Bref, chapeau bas à l’auteure [pardon, j’ai osé…] pour ce début en beauté dans le monde difficile et concurrentiel de l’écriture et de la publication de fictions!

De parents français et belge, mais bruxelloise, elle connaît également bien le Nord de la France. Cela tombe bien, c’est dans ces deux régions que prend place l’histoire qu’elle nous propose. Comme le sous-titre le précise d’entrée de jeu, ce polar nous entraîne « de Bruxelles à Honfleur », des Marolles aux plages normandes. L’auteure écrit sur des lieux qu’elle connaît bien, dont elle s’est imprégnée, qui n’ont plus de secrets pour elle, et ça se sent. Entre roman noir et portraits touchants, elle nous invite à découvrir la vie du mort (il en faut bien un, genre oblige), en le faisant parler, ce qui permet d’apprendre à le connaître, tout en suivant l’enquête de deux inspecteurs de police judiciaire assez différents et un peu à côté de leurs pompes (et c’est peu dire). L’antiquaire des Marolles tisse lentement mais sûrement les fils d’une intrigue profonde et subtile, où la mort croise la vie, où passé et présent sont plus liés qu’on ne le pense et où rien n’est ni tout à fait blanc ni tout à fait noir.

Un texte bien écrit, une bonne intrigue, un rythme soutenu et des descriptions d’une longueur adéquate qui permettent de se projeter au cœur de l’histoire sans s’endormir pour autant, que demander de plus ? Pour ma part, j’ai adoré et je vous recommande ce roman captivant, si vous êtes un aficionado du genre policier, un passionné d’histoires subtiles ou un Bruxellois – de cœur ou d’adoption – qui veut (re)découvrir la ville et ses recoins, marqués par l’Histoire, mais aussi et surtout, par toutes sortes d’histoires.

L’antiquaire des Marolles, de Muriel Monton, Ravet-Anceau, 208 p., 10,5 €. ISBN : 978-2-35973-471-3.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *