Lastman 5

Alléluia ! L’épisode précédent de cette incroyable saga et aventure éditoriale était donc bel et bien un épisode de transition entre l’exposition et le nœud de l’intrigue. Force est de reconnaître que le décevant épisode précédent laisse place à un cinquième opus diablement emballant. Cet épisode commence d’ailleurs par un surprenant retour dans la Vallée des Rois, qui voit sa douce insouciance menacée. Là où tout a commencé s’avère également le lieu où tout aboutira.

Alors que Richard, Marianne et Adrian quittent précipitamment la Fight Fist Funeral Cup pour échapper au courroux de Milo Zotis, un nouvel ennemi se dresse sur la route du trio. Plus fort et plus énervé que jamais, Duke Diamonds, l’ex-partenaire de Richard Aldana, que tout le monde croyait mort, est bien décidé à faire la peau de ceux qui entravent les projets de son mystérieux mentor. D’autant que les attaques magiques ne lui font pas grand-chose.

lastman planche

L’univers de Lastman paraît avoir atteint ses limites géographiques, puisque la Vallée des Rois s’affiche de plus en plus comme le cœur spatial de l’intrigue avec Paxtown, Nillipolis pour périphérie. Deux sociétés autrefois unies pour le meilleur mais surtout le pire, semble-t-il, et que le temps et un mur d’éther ont éloignées au point que toutes deux sont devenues des mythes l’une pour l’autre. Richard Aldana joue le trouble-fête, autant que l’intermédiaire tantôt hargneux, tantôt tendre.

Déjà induit par un univers qui joue sur les anachronismes, le terme prend ici tout son sens dans la mesure où les auteurs s’amusent à opposer magie et technologie, mythologie et réalité. Les opposer dans un premier temps mais avec la furieuse envie créer la confusion en induisant les prémisses d’un amalgame. Jouissif.

Le dessin de Vivès, associé au découpage rythmé de Balak et au cadrage cinématographique de Sanlaville, touche à la virtuosité. Une virtuosité enfin au service d’une histoire qui vaut son pesant de noix de cajou. La baston pure et dure, celle qui voit s’affronter le pire du kitch gonflé aux stéroïdes anabolisants sur un ring de boxe, est mise délicatement entre parenthèses au profit d’une intrigue qui franchit un cap et accède à une nouvelle dimension qui entretient un terrible suspense, accumulant rebondissements et retournements de situations à force rythme. De l’action en lieu et place de la baston, voilà un échange profitable à l’intensité du récit.

Lastman Tome 5 2

La menace qui plane sur la Vallée des Rois présage de lendemains déchaînés. Pour l’instant il nous faut bien quelques mois pour reprendre notre souffle avant le prochain déferlement.

Disponible depuis le 25 juin 2014

Collection : KSTR

Série : Lastman

Tome : 5

Nombre de pages : 216

Prix : 12,5 euros

Plus d’infos sur le site des éditions Casterman

Tags from the story
Written By

Comme le dit si bien Pascal Quignard, "Ecrire, trouver le mot, c'est éjaculer soudain". Ou encore Alphonse de Lamartine, "La critique est la puissance des impuissants". Mmh, pas très cohérent tout ça. Pour ma part, et pour contredire Sheakspeare, la critique n'est pas aisée et je ne suis pas dans l'aisance. J'écris néanmoins parce que c'est par moment assez jouissif, comme l'exprime si bien l'ami Quignard. A part cela, j'aime le cinéma, la bd, la musique et les citations à la con.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *