Le blues comme défense

Librement inspirée de la vie de la légende Nina Simone, Black is the colour of my voice dresse le portrait d’une artiste américaine militante des droits civiques. Portée par la magnifique voix d’Apphia Campbell, l’histoire est aussi celle d’une rédemption. La pièce se jouera en anglais au TTO ce 13 novembre.

Black is the color of my voice met en scène Mena Bordeaux, chanteuse de jazz et activiste politique dans les années 60. Incarnée avec fougue par l’auteur américaine Apphia Campbell, la pièce mêle monologues, extraits radios et titres de jazz.

Le texte alterne confessions et souvenirs au lendemain de la mort du père de l’artiste. Apphia Campbell y est tout à tour puissante, impressionnante et émouvante. On découvre au fil du récit son rêve de devenir la première pianiste noire et ses débuts dans l’engagement civique sur fond de premier amour, de sacrifices et de deuil.

Après avoir beaucoup tourné cette année en Angleterre et en Ecosse, le one woman show in english se jouera dès 20h30 au Théatre de la Toison d’or ce lundi 13 novembre.

 

Tags from the story
Written By

30+, bruxelloise, culture freak et fan de croquettes aux crevettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *