Le MIM

Magnifique bâtiment Art nouveau en plein centre de Bruxelles, le musée des instruments de musique est un petit bijou. Riche de quelque 7000 instruments, il propose un véritable tour du monde musical. Réparties en plusieurs salles, les nombreuses collections venues des quatre coins du monde plongent le visiteur dans un univers bien particulier : celui de la musique bien sûr, mais également celui de l’expérimentation, de la création, de l’artisanat, du rituel et de la tradition, domaines qui y sont intimement liés.

Munis d’écouteurs, équipement indispensable et ô combien apprécié dans ce genre de musée, on pénètre dans une première salle, celle de la « Musique savante occidentale ». Ici, un parcours chronologique parsemé d’instruments nous emmène de l’Antiquité égyptienne au XIXe siècle. Belle entrée en matière. Place ensuite au voyage dans la salle des « Traditions dans le monde » : l’épinette et la guimbarde de nos régions laissent place aux cornemuses écossaises (mais pas que !), viennent ensuite les luths, les lyres, les hajhoujs, les higheghe, les txalaparta, les qin, les ocarinas, et bien d’autres encore… Prière au monastère tibétain, mariage traditionnel oriental, cérémonie tribale africaine, on s’y croirait ! Autant d’instruments plus intéressants, plus insolites les uns que les autres. Enfin, comme son nom l’indique, « Musicus mechanicus » se penche sur les collections mécaniques, électriques et électroniques; un peu plus de modernité donc. Les « cordes et claviers », exposés habituellement au quatrième étage, ont temporairement cédé leur demeure à l’événement exceptionnel SAX200. On retrouve certaines pièces dans les autres salles. Étonnant.

Que l’on soit mélomane ou simple curieux, petit, moyen ou grand, la visite de ce musée internationalement reconnu constitue un vrai plaisir pour les yeux et, surtout, pour les oreilles !

Musée des instruments de musique, 2 rue Montagne de la Cour à Bruxelles.

Plus d’infos sur le site du MIM

Tags from the story
,
Written By

Coordinatrice éditoriale pour Culture Remains, j'use aussi de temps à autres de ma plume. Culturellement plutôt classique, je reste toujours ouverte à d'autres horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *