Le mouton et la baleine

« Un cargo russe, de passage dans le détroit de Gibraltar, heurte une embarcation de clandestins marocains tentant de rejoindre l’Europe. Les marins du Caucase ne repêcheront que des cadavres et un seul survivant qui demeurera immobile sur le pont jusqu’au bout de cette longue nuit. A qui remettre ces corps ? »

Musique, chorégraphie, décor et théâtre liés pour nous faire vivre un moment fort et violent.

Directement arrivé dans la salle, c’est une ambiance étouffante et obscure qui nous accueille. Au milieu d’un sol jonché de vêtements tels des corps flottant à la surface, une installation mobile faite de métal représente le cargo. Un bruit sourd nous envahit les oreilles puis certains habits deviennent mouvant, dansant, chantant, musicaux, fantômes de l’Afrique. Ils hanteront toute la représentation de leur vibrante présence donnant une nouvelle dimension au spectacle (outre l’aspect sonore) en l’imprégnant d’authenticité.

Si je salue la scénographie vivante à la fois simple mais efficacement étudiée, je me dois de souligner le manque de justesse de certains acteurs, rendant certains moments presque superflus.

Pour en revenir au sujet-même de cette pièce, il est de ceux qui informent et laissent à réfléchir. Entre le rêve européen vu depuis l’Afrique, l’incitation au meurtre et un tas de cadavres dont personne ne veut. Voici l’histoire violente basée sur des réalités violentes, de personnalités, chacune, violentes… à leur manière.

Du 15 au 26/01 au Théâtre Océan Nord, du 30/01 au 1/02 à l’Atelier 210, du 5 au 6/02 à la Maison de la Culture de Tournai, du 20 au 22/02 à l’Eden de Charleroi. Les prix varient entre 8 et 18 €

De: Ahmed Ghazali.

Mise en scène : Jasmina Douieb.

Avec: Sandrine Bonjean, Jean-Claude Derudder, Soufian El Boubsi, Fabrice Rodriguez, Benoit Van Dorslaer, Réhab Mehal, Nancy Nkusi, Corentin Skwara, Guillaume Kerbusch.

Plus d’infos sur l’Océan Nord.

Plus d’infos sur l’Atelier 210.

Tags from the story
Written By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *