Le palmarès officiel et nos coups de cœurs du Court Mais Trash Festival

Le Court Mais Trash 2018 ou Brussels Independent Short Film Festival s’est déroulé du mercredi 17 au dimanche 21 janvier 2017 aux Riches-Claires. Il va sans dire qu’il s’agit de l’un des rendez-vous préférés des amateurs de cinéma décalé et de belles découvertes. Avec le Festival Anima et le BIFFF, ce sont mes rendez-vous cinéma immanquables de l’année! Plus encore que les autres années, la sélection de François, organisateur du Court Mais Trash, fut variée et de qualité. Ce festival devient de plus en plus complet et pro et c’est tant mieux ! Que ce soit du trash psychologique, du trash court, du trash long métrage, du trash animé ou encore du trash gore ou du trash sexe, il y en avait vraiment pour tous les goûts. Et puis que dire de cette ambiance festive et conviviale ! Pourvu que cela ne change pas ! Vivement l’édition 2019!

Voici les résultats des compétitions officielles du Court Mais Trash 2018 mais également notre sélection personnelle !

Pour la compétition nationale le public a choisi :

En première place, Stacey en de Alien de Nelson Polfliet
En seconde position, Etat D’Alerte Sa Mère de Sebastien Petretti
En troisième position, Le Crayon de Basile Vuillemin

Pour la compétion Born2becheap du meilleur film fauché, les films primés sont :

En première place, HYPERCOOL de Mathias Antonietti et Rémy Rufer (Hyperartiste)
En seconde position, Breakfast in Bed de Ethan Folk et Ty Wardwell
En troisième position, Les Bijoux pour zizi de Harpo Guit et Lenny Guit (Clubb Guitos)

Il y a eu d’autres petites merveilles durant cette édition du Court Mais Trash 2018 et il serait dommage de passer à côté.

Voici notre sélection étendue afin de faire votre rattrapage si vous avez manqué l’événement !

Mentionnons d’entrée l’ambiance glauque et malsaine du court Et le diable rit avec moi par Rémy Barde. Hommage à un film peu connu du genre, vous avez ici l’un des films les plus dérangeants du festival. Dans la catégorie SUPER TRASH toujours, mais avec une ambiance plus loufoque et comique, les amateurs de Troma et de Lloyd Kaufman ne peuvent pas manquer de (re)voir Terminator de Camille Monette, Keenan Poloncsak & Roxanne De Koninck.

Et malgré mon amour pour ce genre de cinéma, c’est probablement Les Rescapés de l’Impossible : Le convoi de la peur de Mathieu Berthon qui restera mon coup de cœur de l’édition 2018. Ce docu fiction tourné en mode années 90 est juste un petit bijou de dérision et d’humour. Tous les codes de l’époque sont repris à la perfection… ou pas justement. A consommer sans modération ! Dans le style humour déjanté également, Millington – Being de Josh Thomas et Darcy Prendergast ainsi que Une Formalité de Pierre Drouin et Simon Lamarre-Ledoux valent également le détour. Dans un style caustique et humour noir, n’oublions pas non plus Say Goodbye d’Oliver Goodrum ainsi que la démence d’une Hirondelle d’Anaïs Girard-Blanc et Jany Kasmi.

YIN teaser from Nicolas Fong on Vimeo.

Le film d’animation Yin de Nicolas Fong a eu beaucoup de succès même si j’aurais préféré le voir chez moi plutôt qu’au festival. Toujours difficile de passer de films avec comédiens à des films d’animation au sein d’une même projection. A voir si ce ne serait pas mieux de regrouper tous les films d’animations dans une même séance spéciale animation trash à l’avenir. Même si je n’affectionne pas spécialement ce style d’animation, j’ai finalement préféré le collage de Temple Caché avec son clip RIVE – Justice. Le plus beau film d’animation du festival et le plus surprenant est probablement Overrun de Pierre Ropars, Anthony Derory, Diane Thirault, Jérémie Cottard, Matthieu Druaud, Adrien Zumbihl. Vous y suivez les péripéties d’une fourmi, je n’en dis pas plus ! 

En ce qui concerne le cinéma belge, le top 3 de la compétition nationale est mérité même si le travail incroyable réalisé par Marco Zagaglia avec Midnight Dancer aurait mérité d’être récompensé. Pour en savoir plus sur Midnight Dancer, découvrez ma critique (bientôt) sur Cinergie.be.

MIDNIGHT DANCER – TRAILER from Zagaglia Marco on Vimeo.

Enfin, les fans de bières glacées se doivent de voir Cold Storage de Thomas Freundlich et les fans de pets se rabattront sur Hand Fart de Stanley Wong ! Enfin, les fans de Donald Trump… ou ceux qui ne l’aiment pas se délecteront de M.A.M.O.N. d’Alejandro Daminani ! 

Voilà pour mes coups de cœur de cette édition 2018 du festival Court mais Trash !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel du Court Mais Trash ou le site officiel des Riches-Claires.

Tags from the story
,
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *