Le rattachement

« Imaginez qu’avant de naître, on soumette un projet de vie comme on dépose un plan de vol. Imaginez qu’une sorte de conseillère examine, modifie ou bloque ce projet, tant qu’il ne lui paraît pas convaincant. Imaginez que le projet en question soit celui de Napoléon III (Empereur de gauche élu au suffrage universel après un coup d’état et obsédé par les femmes), de créer la France moderne, d’ouvrir aux filles l’accès à l’instruction publique, de reconnaître le droit de grève, de fonder les caisses de retraite, de redessiner Paris et de rendre française Nice et la Savoie, et que ce projet ne dispose que d’une heure pour obtenir son permis de naître… »

Sans savoir si c’est le livre de Van Cauwelaert qui manque d’étoffe ou son adaptation théâtrale, nous sommes au regret de dire que cette petite pièce, somme toute plutôt courte, ne laisse pas un souvenir inoubliable.

Malgré la prestance de Jean Luc Duray, les deux comédiennes sont un peu en demi-teinte et le jeu de Denise Schwab nous semble un peu particulier et quelque peu irritant. Le décor n’a rien de spécial, la mise en scène manque d’envergure et les quelques bons mots et calembours sont finalement effacés par la mièvrerie de l’amour prétendument incompréhensible pour le commun des mortels mais inaltérable de Napoléon III pour sa femme.

Si vous êtes fans d’Histoire mais que vous n’avez jamais pris la peine de vous pencher sur le cas de cet empereur mal-aimé, vous apprécierez peut-être le rattachement. Par contre, si l’Histoire de France vous ennuie profondément, un conseil: passez votre chemin (et priez pour qu’entre temps, il ne se mette pas à pleuvoir).

Du 15/06 au 08/07 au Théâtre de la Flute enchantée, 18 rue du Printemps à 1050 Bruxelles. Les prix sont de 9 à 15 €.

De: Didier Van CauwelaertMise en scène : Jean Luc Duray

Avec : Denise Schwab, Muriel Audrey, Jean Luc Duray

Plus d’infos sur le site de la Flute enchantée.

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *