Les émotifs anonymes

« Jean-René, patron d’une fabrique de chocolat, et Angélique, chocolatière de talent, sont deux grands émotifs. C’est leur passion commune pour le chocolat qui les rapproche. Ils tombent amoureux l’un de l’autre sans oser se l’avouer. Leur timidité maladive tend à les éloigner et génère quiproquos, malentendus et situations improbables. La fuite n’est pas éternelle… »
 
Qu’on ne s’y trompe pas, cette histoire est avant tout une histoire d’amour. La thématique est psychologique (abordant le cas de tous les timides qui doivent se battre pour se faire entendre, respecter mais aussi pour s’entendre et se respecter eux-mêmes) mais que ceux qui cherchent une réponse à leur problème d’émotivité ne s’en trouve pas trop désappointés, la pusillanimité maladive n’est qu’une toile de fond.
Tendre et simple, charmante et fraiche, drôle et sensible, ce film est à l’image de son pilier: Angélique Delange, jouée par Isabelle Carré. Une protagoniste adorable, travaillée et diablement bien jouée ombrageant les autres prestations qui, somme toute, sont tout à fait correctes (bien que Benoit Poelvoorde ne casse franchement rien). Mais ce n’est pas tout! Nous nous devons de mentionner  les tics d’Angélique, la thérapie de Jean-René et les explications en flashback qui rajoutent un brin de candeur au film, le rendant plus attachant encore.
Toutefois, à l’instar de la plupart des films d’aujourd’hui, Les émotifs anonymes offre une fin un peu rapide (voire « baclée ») révélant une perte de crédibilité notable. La volonté de Happy End semble parfois trop puissante et si tous les chemins mènent à Rome, il est parfois plus agréable de prendre le plus long et de profiter pleinement de la balade.

Heureusement, la scène finale rattrape un peu le coup!

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

1 Comment

  • Je t’ai encore plus compliqué la tâche, bien que ce ne soit évidemment pas mon but premier. Je ne peux décemment pas être entièrement en phase avec ton analyse, et inversement être complètement opposé à ta façon de voir les choses. C’est pourquoi, j’ai fait mon choix, j’ai coché les trois. héhéhé :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *