Les Géants de la montagne

« Coltrone attend. Mais qu’attend-t-il donc ce magicien loufoque? se demandent ses comparses tout aussi loufoques, Guignards d’un autre monde suspendus à ses lèvres peintes qui savent. Il attend la Comtesse et sa troupe venus jouer une dernière fois leur pièce maudite devant des fantômes de vérité. La voilà d’ailleurs qui arrive, entourée de ses compagnons d’infortune et se dirige vers son ultime représentation devant les Géants de la Montagne. Mais l’art n’a pas raison de tout…. »

« J’ai rien compris ! « , la clameur est montée dès le tassement des derniers applaudissements. C’est que la grande salle des Martyrs était peuplée de lycéens ce soir-là ; des lycéens qui n’ont pas saisi grand-chose de la « fantasmagorie crépusculaire » made in Pirandello. La dernière pièce de l’auteur italien ne se laisse en effet pas aisément appréhender. Inachevée, portant en elle l’ambition de montrer à voir le « mythe de l’art », Les Géants de la Montagne surfe sur un allusif onirique qui embarque mais n’accoste pas.

Et la poésie meurt devant les Géants alors que les interrogations demeurent. Où est la vérité? A chacun, c’est entendu. Mais qui croire? Quelles images prendre pour ardents contants? Les pantins ou les comédiens? La Comtesse ou le magicien? Et le poète dans tout ça? On nous en parle tout le temps mais a-t-il seulement existé, ce bougre-là? Forçant la réflexion à travers la mise en abyme théâtrale, pirandellisme s’il en est, le dramaturge livre une ultime caresse du mystère de la création et de sa représentation. Le propos reste obscur et aride, savamment servi ici par une mise en scène efficace et des acteurs convaincants. Leur énergie en fait un spectacle lunaire empreint de musique et de magie.

Une approche pour le moins méritoire d’une oeuvre complexe par la troupe du Théâtre en Liberté et du Théâtre de la place des Martyrs.

Jusqu’au 15 mars 2013 au Théâtre de la Place des Martyrs

De: Luigi Pirandello

Avec: Maxime Anselin, Barbara Borguet, Toni D’Antonio, Isabelle De Beir, Gauthier de Fauconval, Jaoued Deggouj, Daniel Dejean, Dolorès Delahaut, Karen De Paduwa, Christophe Destexhe, Bernard Gahide, Stéphane Ledune, Julie Lenain, Bernard Marbaix, Laure Renaud Goud, Sylvie Perederejew, Hélène Theunissen…

Traduction: Jean-Paul Manganaro

Mise en scène et scénographie: Daniel Scahaise

Written By

S. aime la bande-dessinée et le cinéma, les images qui parlent, quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *