Les Mardis de la Philo, saison 3.

Voici la 3éme saison des « Mardis de la philo » qui commence en Belgique. On vous en avait parlé l’année dernière, on vous en reparle maintenant ! Le mot d’ordre du projet est simple : non, la philo, ce n’est pas quelque chose réservé à une classe d’élite particulière qui marmonne en latin et qui boit du thé le petit doigt levé…  Vous ne les croyez pas ? Testez-les !

Chaque mardi matin, au Théâtre du Vaudeville, des orateurs invités développent un thème (souvent choisi en lien avec l’actualité) et laisse libre cours aux questions. Cela ressemble à un cours, mais ce n’en est pas vraiment un : pas de contrôle à la fin, pas de sujets obscurs et compliqué. Ici, ça ressemble plus à des débats entre amis, mais cette fois, avec des personnes qui savent de quoi elles parlent : il y a tout à y gagner !

Pour débuter la saison, le célèbre auteur, Charles Pépin, propose une conférence sur « Pourquoi la beauté nous fait-elle du bien ? » L’homme a été choisi, à mon humble avis, plus pour sa notoriété public que pour ses réels talents de philosophes. Cette conférence d’ouverture se déroulera à partir de 18h, ce mardi 24 septembre au « Magic Mirrors », Place d’Espagne.

Pour les autres orateurs de la saison, qui ont, eux, un réel intérêt philosophique, vous les retrouverez tous les autres mardis matins (horaire pas très évident) au Théâtre du Vaudeville ! On soulignera la présence de personnalités dans le domaine tels que Laurence Bouquiaux, Pascal Chabot, Odile Gilon, Sébastien Laoureux ou encore Guy Haarscher, qui, sans conteste, vous promettent de vrais moments de bonheur philosophique !

Ce projet a de quoi séduire chacun d’entre nous, mais un reproche subsiste ! Même si tout le monde est accueilli chaleureusement, au final, n’importe qui ne vient pas. Le premier obstacle est le prix, qui est élevé puisque qu’il est de 35€ pour une conférence, et de 10€ pour les moins de 25 ans. Le deuxième obstacle, c’est  l’horaire. Cela se passe le mardi matin, ce qui exclut finalement, tous les étudiants et les travailleurs.

Au final, pour un projet qui voulait casser l’image de « la philosophie élitiste », c’est un peu loupé. Au contraire, l’image du troisième âge fréquentant ce genre d’endroit,  renforce davantage l’idée préconçue de la philosophie. Si ça ne marmonne pas en latin, ça ne parle pas encore l’argot, et ça c’est bien dommage.

Au-delà de ça, si vous êtes libres et disposés à payer ; ne vous gênez pas ! Toutes les infos sont sur leur site www.lesmardisdelaphilo.be. Vous pouvez aussi retrouver nos articles à propos de la saison 2, comme l’interview par exemple…

Written By

Hallo! Je suis une Étudiante en Philosophie, une Grande Voyageuse, une Jeune critique et une Rédactrice pour plusieurs blogs/journaux... Je vous conseille en films, pièces, livres et voyages! D'ailleurs, je vis actuellement au pays du sirop d’érable... Tchuss! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *