Les trois soeurs

 « Redécouvrez Les trois soeurs, le classique d’Anton Tchekhov, dans leur maison de province mais sous un angle nouveau. L’adaptation et la mise en scène de Michel Dezoteux transforme ce monument de mélancolie en une fête de l’instant. Olga, Irina et Macha, rêvant de retourner à Moscou, tuent le temps et chassent l’ennui. Les militaires de la garnison de leur petite ville leur offrent une opportunité de distraction. Gaieté, bêtises et paroles profondes en attendant le grand départ. »

Pour beaucoup, Tchekhov n’est plus à présenter. Les fanatiques de théâtre et les mordus de culture russe seront tourneboulés rien qu’à entendre le mot « Mouette », les amateurs du lundi* resteront soit circonspects soit enthousiastes, quant aux jeunes insouciants du passé, ils nous demanderont probablement s’il ne s’agit pas du dernier président russe mais qu’importe !

Qu’importe puisqu’il se trouve toujours des théâtres pour remettre à l’honneur ces auteurs surannés et parfois un peu désuets selon les critères actuels avant qu’ils ne prennent la poussière. Et il s’agit alors là de ne pas louper la chance qui vous est offerte de pouvoir accéder à toutes ces œuvres de génies plébiscités par une kyrielle de personnes avant vous et de tenter de les comprendre et de vous les approprier. Ainsi va-t-il de nos trois sœurs.

Ces trois sœurs ne sont d’ailleurs plus toutes jeunes. Du haut de leurs 111 ans, elles ont eu, c’est le moins qu’on puisse dire, une vie dure et compliquée. De sorte que marquées par les rides, les remettre au goût du jour ne fut pas forcément une sinécure pour notre metteur en scène Michel Dezoteux. Il n’empêche que…

Outre un décor splendide et des changements d’actes diablement bien pensés et organisés, les couleurs et la lumière nous offrent une atmosphère acidulée, un peu mi-20ème siècle, sans toutefois réellement affubler la pièce d’une date précise. Le côté morne et austère de nos trois jeunes femmes malheureuses malgré elles s’envole pour laisser place à cet espoir fou et pétillant caractéristique de la jeunesse.

Certes, les trois sœurs ne sont pas des plus faciles mais tellement fascinantes ! Elles savent ce qu’elles veulent mais n’ont pas autant de libertés que nous pensons en avoir à notre époque. Au point qu’elles peuvent parfois nous sembler quelque peu ridicules dans leur immobilisme… Mais c’est pourtant cet immobilisme qui rend la pièce si particulière et novatrice.

Ainsi, même si les trois sœurs exigent du spectateur une certaine souplesse d’esprit au niveau us et coutumes, elle n’en demeure pas moins intemporelle (ceci explique certainement pourquoi les deux heures passent comme si de rien n’était).

Enfin, c’est toujours avec joie que nous retrouvons Dominique Pattuelli au sommet de sa forme et ravie que nous découvrons l’incroyable Emilie Maquest dans le rôle de Macha.

* Après tout, pourquoi toujours laisser le dimanche se charger des petits joueurs ? Le Seigneur a aussi le droit de se reposer !
Du 10/02 au 03/03 au Théâtre Varia, 78, rue du Sceptre à 1050 Bruxelles. Les prix sont de 8 à 20 €.

D’Anton Tchekhov

Mise en scène: Michel Dezoteux

Avec: AntojO, Rosario Amedeo, Karim Barras, Erwin Grünspan, Blaise Ludik, Sophie Maillard, Emilie Maquest, Fanny Marcq, Dominique Pattuelli, Julien Pillot, Sacha Kremer, Alexandre Trocki.

Plus d’infos sur le site du Varia.

Tags from the story
,
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *