L’éternel – Joann Sfar

On ne présente plus Joann Sfar, génial touche-à-tout qui semble réussir tout ce qu’il entreprend. Le dessinateur et scénariste du Chat du rabbin, de Petit Vampire et de Grand Vampire ou de Klezmer, pour ne citer que quelques-unes de ses séries les plus connues, s’est lancé en 2013, après un passage couronné de deux Césars par le cinéma (Gainsbourg, vie héroïque), dans l’écriture d’un roman, qui paraît aujourd’hui sous forme d’audio livre, raconté par l’auteur lui-même.

Le thème de son premier roman est d’actualité, en cette période de célébration du 100ème anniversaire de la Première Guerre mondiale. Tout commence en 1917, sur le front russe. Ionas et Caïn, deux frères, juifs d’Odessa, sont pris dans un traquenard tendu par les Allemands. Ionas meurt. Caïn, désespéré, part annoncer la nouvelle à la fiancée du jeune mort, Hiéléna, qui ne trouvera, pour se consoler, que les bras de ce frère esseulé. Mais dans son charnier, Ionas, violoniste juif ukrainien ressuscite sous la forme d’un vampire n’ayant de cesse de retrouver sa fiancée Hiéléna. Quelques pogroms plus tard, la terreur de ceux qu’il aura croisés et les cadavres exsangues rencontrés sur son chemin lui auront ouvert les yeux sur le monde tel qu’il est. Près d’un siècle plus tard, établi à New York, Ionas tentera de trouver auprès de la très sexy Rebecka Streisand, psychanalyste tout juste veuve d’une célèbre rock star, un recours pour vaincre sa culpabilité et vivre en harmonie avec ses démons.

Son premier roman ne surprendra pas les amateurs de son univers, puisqu’on y retrouve toutes les passions de Sfar : les amours, la musique, les traditions juives, la Russie des tsars, la culture klezmer ou le surnaturel monstrueux. Un univers fantasmagorique qu’il avait déjà exploré dans les séries d’albums pour la jeunesse Petit Vampire et Grand Vampire.

Mais L’Eternel ne saurait être résumé à une simple relecture du mythe du vampire, déjà traité par l’auteur sur d’autres supports. En s’appuyant sur Lovecraft et la psychanalyse, Sfar offre aussi une réflexion plus large sur l’irrationnel, et l’incompréhension du monde.

De manière générale, le roman se laisse agréablement écouter, et Sfar parvient très bien à faire fonctionner notre imaginaire en se passant d’images, au seul son de sa voix. Pour autant, le style, efficace mais parfois trop simple et elliptique, tout comme la thématique, ne sont pas renversants. L’Eternel est appréciable, sans être une révolution du genre.

Titre et auteur : L’Eternel, de Joann Sfar

Éditeur : Audiolib

Prix : 24,90 € au format CD (Livre audio – 1 CD MP3 – 673 Mo – suivi d’un entretien avec l’auteur), ou 22,10 € au format audionumérique.

Tags from the story
Written By

Curieuse, spontanée, enthousiaste et exigeante, j'aime aller au théâtre et j'aime raconter ce que j'y vois, que j'ai aimé ou pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *