Lettre à Monsieur le Chat (Philippe Geluck – Le Chat Erectus)

Monsieur Le Chat,

Vingt-six ans que vous menez une guerre drolatique contre les préjugés et les absurdités. Ces parasites, malgré qu’ils aient une vie décente à notre époque, souffrent régulièrement de vos pointes moqueuses qui les démontent en quelque courte phrase simple et concise.La parole est une arme puissante quand un esprit habile l’utilise. Il serait catastrophique que nous l’abandonnions. Cependant, Monsieur Le Chat, vous invitez l’homme à cultiver cette prodigieuse faculté. Chaque fois, à travers vos albums, vous prouvez que l’esprit doit cogner la nuisance morale. Vous employez un style que je ne cesse d’observer et méritez sans nul doute cette appellation :« Prince de l’épigramme »

Une langue claire, sobre, narquoise, exploitant toutes les nuances ; une tournure qui anime la réflexion ; une verve constamment plaisante. Veuillez acclamer, cher public, ces qualités rares. Elles servent à notre société, elles nourrissent notre jugement, elles mènent à d’autres voies que l’unique médiocrité.

J’admire votre nouvel album Le Chat Erectus. À chaque page, je ris à grande bouche. Et dès qu’on aperçoit le titre, on devine votre amplitude humoristique. « J’ai le gourdin », quel titre ! Un apéritif coquin ! Il paraît que votre créateur, Philippe Geluck, rend hommage à Dominique Strauss-Kahn…

Mais peut-on rire de tout, Monsieur Le Chat ?
« Oui, sans réserve ! Je veux que l’humour dérouille l’esprit ! »

. À l’heure où certains, cherchant la Fortune, se permettent d’insultantes provocations, vous utilisez l’art afin qu’il nous éclaire. Ainsi, vous suivez les grands dramaturges, comme Racine, Molière, Beaumarchais qui trouvaient qu’une pièce doit instruire et plaire. Et quand je parcours Le Chat Erectus, ces buts me reviennent continuellement.

Permettez que je donne quelques citations :

— Dans la rue, quand je vois un taxi libre et que je n’en ai pas besoin à ce moment-là, ça m’énerve un peu.

— C’est quoi une question con par exemple ? Ne cherchez plus !Il faut décrire également cet admirable dessin évoquant l’actualité:

Deux acrobates claquent leurs verres de champagne, trinquant « À l’avenir ! » puis, drame inattendu, ils chutent, étant hors des trapèzes.

Une œuvre éveille quand elle présente des situations inattendues. Voilà un principe que vous appliquez souvent, Monsieur Le Chat, parce qu’il n’arrive jamais que nous fermions les yeux, accablés d’Ennui. Lorsqu’on parcourt votre album, on tourne les pages avec avidité !

Ainsi, Monsieur Le Chat, continuez votre quête satirique ! Elle fait partie des voix qui élèvent notre culture !

Votre Chroniqueur dévoué.
Le Chat Erectus de Philippe Geluck est paru aux éditions Casterman le 24 octobre 2012.
Plus d’infos sur Casterman.

Tags from the story
Written By

Journaliste basé à Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *