L’Eveil du printemps

 » Au cœur d’une Allemagne répressive et puritaine, de jeunes adolescents font leurs premiers pas dans la découverte de la sensualité et du désir. L’éclosion jaillissante et chaotique de cet apprentissage viendra se heurter aux limites de la norme et du convenable, et les mènera sur des chemins sinueux et dangereux. Mais cette « kindertragödie », drôle et charnelle, est surtout et avant tout une magnifique réflexion sur la vie, l’amour et la mort dans un texte fulgurant et puissant comme la jeunesse. »

A l’occasion des trente ans du Théâtre de l’Éveil, la compagnie de Guy Pion a confié à Jasmina Douieb la mise en scène du texte de Franck Wedekind, L’Éveil du printemps.

Cette pièce, première création de la compagnie, s’en était inspirée pour se baptiser. La version de Jasmina Douieb offre ce spectacle anniversaire avec un clin d’œil : les adolescents d’il y a trente ans interprètent désormais le rôle des parents. Si vous ne connaissez pas le texte de Wedekind, il est question d’adolescence, de jeunes qui découvrent l’amour et la sexualité dans un système conservateur où les non-dits mèneront aux situations les plus dramatiques. Le sujet frappe par sa contemporanéité à une époque où l’on s’interroge sur l’éducation à donner aux jeunes et où certains critiquent l’absence de pudeur et de voyeurisme véhiculés entre autres par les médias.

La mise en scène participe à renforcer le caractère contemporain avec un espace de jeu sur deux étages renvoyant tantôt des images de squats et de terrains vagues, tantôt d’espaces verdoyants. L’usage de la vidéo vient intelligemment soutenir l’ensemble de ce dispositif et les effets sonores scandent les changements de scène avec dynamisme. Le jeu des comédiens appuie ce rythme soutenu où l’on apprécie la justesse de chacun (fait devenu assez rare sur les grandes distributions que pour le souligner).

Du 04/09/2012 au 20/10/2012 au Théâtre Le Public, rue de Braemt 64-70 1210 Bruxelles, à 20h30. 25 euros.

Plus d’infos sur le site du Public.

Written By

Rédactrice Livres et théâtre.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *