It’s my life and I do what I want

Magique.

Il n’y a que ce mot qui me vient à l’esprit lorsqu’on me demande de décrire cette… pièce, ce conte (à dormir debout), cette biographie d’un illustre inconnu, cette oeuvre composite et composée de saynètes absurdement pleines de sens, ce patchwork artistique et linguistique, ce mélange insensé qui nous transporte dans une autre époque, un autre siècle mais surtout dans un monde où tout est encore possible, où l’histoire (grand H ou non) peut être réinventée.

Le KVS offre une seconde jeunesse à ce spectacle qui s’était déjà donné en 2012 aux Tanneurs. Un spectacle au décor minimaliste, fonctionnel et regorgeant de trucs et astuces, à l’instar des scènes de ces illusionnistes pleins de ressources qui n’ont de cesse que de nous impressionner.

Le pitch? Un artiste néerlandais oublié de tous et pourtant à la vie trépidante, Willem Kroon, est le héros de ce spectacle. Sa vie (dont il a fait exactement ce qu’il voulait) nous est alors dépeinte dans les moindres détails, et ce de manière on ne peut plus professionnelle et didactique. C’est que Guy Dermul et Pierre Sartenaer prennent leur rôle très au sérieux : faire découvrir un tel artiste n’est pas une mince affaire et n’est certainement pas donné à tout le monde. Méthodiques et perfectionnistes, il faut l’être !

Alternant entre le néerlandais et le français (avec un poil d’italien, de polonais, d’allemand et d’anglais), nos deux acteurs nous offrent une réelle prestation qui, bien que ponctuée de quelques petites erreurs et bafouilles, n’en reste pas moins impressionnante.

Un Melting Pot historique et linguistique, une épopée insensée qui, dans son incongruité, prend tout son sens mais aussi – et surtout –  une petite part de rêve, voilà ce qu’est It’s my life and I do what I want.

Car si, comme le disait si bien notre cher Willem, Etre artiste équivaut à échouer… qu’est-ce qui nous empêche, au fond, d’être nous aussi des artistes à la biographie malléable ? Parce que notre vie n’est pas encore tracée et que ce qui l’est déjà sera probablement réécrit… It’s our lives and we do what we want – even failing good, yes (eat this, motherfucker)!

La pièce est jouée les 6, 7 et 8/2 au KVS, quai aux pierres de taille, 9 à 1000 Bruxelles.

Plus d’infos sur le KVS.

Image: Danny Willems.

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *