Lou 1985 premier volet de Bouche d’ombre

En 1855, Victor Hugo écrivait Ce que dit la bouche d’ombre, un poème repris dans Jersey dans lequel un spectre interroge un vivant. Près de 160 ans plus tard, Carole Martinez décide d’appeler Bouche d’ombre la série de bandes dessinées qu’elle scénarise. Tout au long de cette série, elle souhaite revenir dans le temps album après album, explorer une lignée de femme, remonter à la source d’un don occulte. Une épopée teintée d’esprits et de voyance, à travers les époques, les arts et les sciences.

Si elle ne sort pas de son attrait du mystique, Carole Martinez se plonge ici dans l’exercice de la bande dessinée. Auteure de roman, elle offre un scénario riche, brillamment construit, nous faisant déjà attendre le tome suivant.

Ce premier tome nous plonge dans le milieu des années 80, avec Téléphone en musique de fond. Le début de l’histoire s’imprime déjà dans un mélange d’époque mais ici, c’est Lou, 16 ans et sa bande d’amis que nous suivons. Elle est l’ado qu’on a un peu tous été, en qui on se reconnaît un peu, mais une ado pas tout à fait comme les autres. La clef de l’histoire, une séance de spiritisme, va bousculer tout son petit groupe d’amis.

L’auteure n’est pas seule pour poser cette première pierre, en effet c’est en réel binôme qu’elle s’allie à la graphiste Maud Begon. Celle-ci, pour l’occasion, s’essaie à une nouvelle technique de crayons sur papier et le résultat y est ! Le trait sensible et un peu brut à la fois, la dessinatrice sait romancer à merveille la couleur et la lumière.

Une première collaboration réussie pour les demoiselles qui je l’espère ne nous ferons pas trop patienter pour la suite.

Plus d’infos sur le site des éditions Casterman.

Tags from the story
Written By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *