Mamy fout le bronx revient au Magic Land !

Mamy fout le bronx revient au Magic Land du 18 au 27 février 2016 à 20h00 ainsi que le dimanche 21 février à 15h30. Ce spectacle à l’humour grinçant vous fera rire allègrement, comme toujours dans ce théâtre schaerbeekoois.

Une famille en or… ou pas!

Michel a décidé de louer une maison isolée en Lozère, pour y passer un réveillon en famille, mais il est loin d’imaginer la tournure que vont prendre les événements. Depuis 10 ans, la femme de Michel et ses deux sœurs ne se sont pas revues. Au fil de l’évocation des souvenirs et des révélations, la tension monte.
Alors qu’on attend Mamy qui n’arrive pas, Kevin, l’ado de la bande, ne fait rien pour alléger le climat : il est persuadé qu’ils sont la cible d’une machination et qu’ils ne sortiront pas vivants de cette maison hantée. Même les plus cartésiens finissent par douter, tant les signes étranges se multiplient. 
Le réveillon vire au drame, faisant éclater les derniers liens qui soudaient encore un peu la famille. Quel étrange secret dissimule donc cette maison perdue et pourquoi la grand-mère a-t-elle absolument tenu à rassembler toute la famille ? Voici le pitch de ce polar fantastique, comme nous l’explique le Magic Land.

La critique de Mamy fout le Bronx

La bande à Patrick Chaboud est à nouveau en forme pour ce spectacle remis à l’affiche en 2016. Le décor est moins élaboré que dans Spartakis ou 1815, la dernière bataille. C’est un choix de faire une comédie plus épurée dans la veine du Dîner de cons. Une famille se réunit pour passer Noël dans une vieille maison de campagne en location. Du nouvel amant de la petite sœur au mari infidèle en passant par l’amant péruvien, les clichés se succèdent sans déranger dans un spectacle qui apporte des sourires du début à la fin. Pierre, Paul et Jaques sont interprétés par Thomas Linckx qui assure particulièrement avec sa moumoute.

Mamy Bronx 002

Bénédicte Philippon rayonne toujours autant et chacune de ses interventions apporte un décalage agréable par une tonalité de voix ou une grimace qui ne laisse personne indifférent. Que ce soit après sa chute dans le bourbier de l’éternelle puanteur, en sortant de la douche ou encore avec ses grandes lunettes, ses chaussettes et sa robe bleue, elle a une fraîcheur comme on en retrouve rarement au théâtre. Les échanges père-fils de Philippe Drecq et Loïc Comans sont splendides et la génération playstation/shit en prend plein la gueule… mais toujours avec le sourire bien entendu. Manon Hanseeuw et Sophie D’Hondt assurent quant à elles en jouant les sœurs qui se détestent et ne se le cachent pas.

Mamy Bronx 003

Le secret de ce spectacle, en dehors de la qualité du jeu, c’est bien entendu les dialogues croustillants et les jeux de mots qui sont la marque de fabrique du Magic Land. On se demande comment Chaboud et sa bande arrivent à proposer autant de spectacles de qualité. Il reste deux spectacles cette saison après Mamy fout le Bronx, le western C’est loin l’Eldorado et la nouvelle création La fin du mois commence le deux. Et s’ il y a bien des spectacles que je ne compte pas manquer d’ici fin mai, ce sont ceux du Magic Land Théâtre.

Mamy Bronx 001

Réservez votre billet, installez-vous à l’une des petites tables présentes dans la salle avec une Bons Voeux, c’est une soirée de rire garanti pour les jeunes comme les moins jeunes.

Mamy fout le Bronx

Jusqu’au au 27 février 2016 à 20h00 ainsi que le dimanche 21 février à 15h30 au Magic Land Théâtre

Avec : Loïc Comans, Sophie D’Hondt, Philippe Drecq, Manon Hanseeuw, Thomas Linckx et Bénédicte Philippon
Texte et Mise en scène: Patrick Chaboud assisté de Sophie Jallet
Création Lumière : François N
Création sonore: Hughes Maréchal
Décors: Isis Hauben et Yves Goedseels
Photo de couverture: Philippe Drecq Espargeliere
Photo de l’article: Douglas Linge

Tags from the story
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *