Manger végétarien ? Oui, mais comment ?

Depuis plusieurs années, le végétarisme fait son petit bout de chemin et aujourd’hui en 2017, il est de plus en plus présent dans la presse, à la télé, dans les magazines et livres de cuisine. Il a longtemps traîné derrière lui une image de plats et repas tristes, ternes et sans saveurs. Et même s’il existe encore beaucoup de personnes qui pensent qu’un repas sans viande ne peut pas être un repas complet, entier et se suffisant à lui-même, je vais vous prouver le contraire et vous montrer comment manger végétarien !

  1. On remplace les protéines animales

Si vous supprimez simplement la viande du repas, ce qui reste dans l’assiette n’est pas toujours très attractif : une poignée de haricots et trois  pommes de terre, ça ne vend pas du rêve… C’est pourquoi je vous conseille de remplacer les protéines animales par toutes sortes de substituts que l’on peut trouver aujourd’hui assez facilement.

Les rayons végétariens sont désormais de plus en plus remplis et proposent de nombreuses variantes végétariennes : le tofu (nature ou aromatisé, représenté fièrement par la marque Taifun), les œufs bio, le seitan, le tempeh, le Quorn ou encore le lupin. Il existe également de nombreuses galettes ou « steaks » végétariens réalisés à base de légumes, céréales, fromage et graines qui sauront ravir vos papilles et vous offrir un large choix.

  1. On mange des légumineuses

Ce sont les grandes stars des recettes et menus végétariens du moment, et pour cause, elles sont riches en protéines, savoureuses et offrent un monde de découvertes !

Également appelées légumes secs, elles désignent les graines que l’on trouve dans les gousses. Parmi les plus connues et les plus cuisinées, on retrouve notamment le petit pois, le pois chiche, les lentilles, les haricots rouges et noirs, les fèves, le pois cassé, mais si vous faites un petit tour dans leur rayon au magasin bio, vous en découvrirez beaucoup d’autres. Les légumineuses peuvent se consommer de mille et une manières : en soupe, en tartinade, en purée, en dahl, en salade froide ou tiède, en curry, ou encore en burger.

Il en existe tellement de sortes et de manières de les cuisiner qu’il y a très peu de chance pour que vous vous en lassiez.

  1. On mange des céréales

Les pommes de terre, les pâtes, le riz… oui, tout le monde aime ça. Mais tout le monde ne mange pas non plus que ça, alors on en a vite fait le tour de ces trois aliments, non ?

Savez-vous qu’il existe une quantité incroyable d’autres aliments constituant une source de glucides (et de protéines) ? Quelque peu oubliées, les céréales refont de plus en plus leur apparition ces dernières années, pour le plus grand plaisir de notre palais.

Quinoa, millet, boulgour, avoine, sarrasin, orge, épeautre, blé,… Bref, l’embarras du choix pour les goûts de chacun. Sans oublier la diversité présente aussi dans les boulangeries qui proposent de nombreux pains aux céréales riches en nutriments.

  1. On choisit des aliments qui font envie

À quoi ça sert de cuisiner un aliment qu’on n’a pas envie de manger ? Qui a envie de manger trois feuilles de salade sans sauce et une tranche de pain sans rien dessus ? Personne.

C’est pourquoi il faut choisir des aliments que vous avez envie de manger, ne commencez pas à vous forcer à manger tel aliment car il est à la mode et que vous le voyez partout sur les réseaux sociaux. Vous avez envie de manger des patates douces pendant trois jours d’affilée ? Où est le problème ? Manger varié est important, mais écouter son corps et ses envies l’est tout autant.

Choisissez des aliments et des goûts dont vous avez envie et que vous aimez cuisiner, et vous allez vite vous régaler avec des aliments et des repas pourtant très simples. Vous hésitez entre des haricots verts et des courgettes ? Prenez un peu des deux, tout simplement  et vous verrez vite qu’une assiette remplie de plusieurs aliments que vous adorez peut vous faire beaucoup de bien.

  1. On mange des couleurs

Ce conseil-ci va de pair avec le précédent car si vous mettez plein de bonnes choses dans votre assiette, vous y mettrez par conséquent plein de couleurs. Ce n’est pas un secret, nous mangeons également avec nos yeux, alors n’hésitez pas à ajouter des couleurs et du peps dans vos repas !

Vos yeux régaleront votre estomac avant même de manger. Ça peut paraître futile, mais toutes les assiettes choisies pour illustrer cet article sont ultra-simples (pas de cuisson étrange, pas besoin de passer 4h en cuisine, pas de compétence particulière exigée) et pourtant, à chaque fois, on se régale. Des couleurs dans l’assiette = de la bonne humeur dans la tête !

Il est temps d’aller faire les courses là, non ?

Tags from the story
,
Written By

Curieuse et foodie invétérée, j'aime écrire à propos de tout ce que je déguste, cuisine, lis, visite, écoute ou regarde. Si je ne suis pas en train de goûter quelque chose, c'est que je suis probablement à la salle de sport !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *