Marché toute l’année !

Ceux qui me connaissent quelque peu savent que je suis une fruit addict. C’est viscéral, j’ai besoin de ma dose de fruit par jour, sinon je pleure. Et comme toutes les bonnes choses, en matière de fruit, il y a différentes qualités… Et bien qu’il m’arrive très fréquemment d’aller m’approvisionner dans les grandes surfaces, j’avoue avoir un attrait tout particulier pour les marchés.

Selon moi, les marchés mettent un petit rayon de soleil dans notre quotidien, même mi-novembre, lorsqu’il pleut des cordes (oui, oui, des cordes et des chats et chiens aussi, ça vous pose un problème que nos langues – pas l’organe, hein – soient poétiques?). C’est le côté artisanal, contact avec le vendeur, le plein air et la possibilité de goûter (surtout la possibilité de goûter) avant d’acheter qui, à mon avis, nous charment…

Quoi de plus agréable donc de se rendre au marché du Midi ou au marché de la place Flagey le week-end, d’arpenter le marché de la place du Châtelain le mercredi après-midi ou encore le jeudi au Parvis de Saint-Gilles?

Et pour ne rien gâcher, ces derniers sont souvent agrémentés de stands « bio » (non, ceci ne sera pas un article-débat pour ou contre le bio, je vous le dis tout de suite*) qui vous donne la possibilité, ou non, d’acheter des produits d’une qualité et d’un goût parfois plus agréables (oui, le prix aussi l’est, on sait).

Pour ceux qui aiment manger bio, cela devient d’ailleurs de plus en plus facile de s’approvisionner en produits frais. Les magasins se multiplient et les adeptes aussi. Il m’est plusieurs fois arrivé de me promener dans les rayons de ces petits magasins bios (comme le Dolma, le Shanti ou la Tsampa) mais jamais les légumes et les fruits n’ont la place prédominante dans le paysage. Pas de doute, on est bien dans un magasin, une sorte d’épicerie qui vend tout plein de bazar un peu spec’ utilisant des ingrédients dont tu ignorais jusque là l’existence et puis, accessoirement, des fruits et légumes.

C’est pourquoi quelle n’était pas mon allégresse (oui, allègre, j’étais, oui) lorsque je suis passée, par un total hasard au marché bio des tanneurs.

Alors 1) c’est un marché, 2) c’est bio (donc joli !), 3) c’est couvert. Donc c’est pas grand, y’a pas de quoi faire toutes vos courses mais c’est comme un petit marché sans la pluie sur les lunettes et les pieds mouillés ! C’est quand même classe, ça non?

Tanneur-Bio_9142-1024x682

Et quand il fait beau, qu’à cela ne tienne, ils ouvrent dans la cour.

Enfin, last but not least, les horaires: vous avez loupé le marché des tanneurs le jeudi? C’est pas grave, il est aussi ouvert le vendredi ! Et le samedi aussi ! En réalité, il est même ouvert le mercredi et le dimanche soit presque toute la semaine… Plutôt cool pour un marché, non?

Bref, moi, je suis conquise (ce qui ne m’empêchera pas de continuer à aller aux marchés d’Ixelles, Saint-Gilles ou Forest)!

Plus d’infos sur le marché des tanneurs.

* Et que ceux qui ont envie de lancer le débat aillent se balader sur l’avenue le coeur ouvert à l’inconnu ou écrivent un article sur le sujet pour Culture Remains, là !

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *