Mariage à Mendoza

Aujourd’hui, je suis chanceuse, j’ai remporté deux entrées pour assister à l’avant première du film Mariage à Mendoza, au Vendôme, en présence du réalisateur, Edouard Deluc, et d’un des deux acteurs principaux, Philippe Rebbot.

Tout d’abord un prétexte pour situer le film : un mariage en Argentine, à Mendoza plus exactement. Deux frères, Marcus et Antoine, se rendent au mariage de leur cousin qu’ils n’ont pas vu depuis 4 ans. Ils atterrissent à Buenos Aires, Antoine a une gueule de bois monumentale, il vient de se faire larguer par sa femme. Marcus va essayer tant bien que mal de remonter le moral de son frère. Le cadre est posé, l’aventure peut commencer.

Des nuits chaudes de la capitale en passant par la majestueuse vallée de la lune, les deux protagonistes vont vivre de belles aventures fort sympathiques, au gré des rencontres (un aubergiste loufoque, une jolie demoiselle). Mais les deux frères vont aussi apprendre à mieux se connaitre et se rapprocher l’un de l‘autre.

Ce film est classé comme comédie dramatique. Je le placerais plutôt dans la catégorie road movie tendre et humoristique. Un film plein de gaité et de joie de vivre, mais traitant aussi avec tendresse de … la folie. J’ai eu un sourire scotché au visage durant toute la séance, ponctué assez régulièrement de francs éclats de rire!

La révélation de ce film est sans aucun doute Philippe Rebbot, un mélange de Woody Allen et de Pierre Richard (il a d’ailleurs deux films en préparation avec Edouard Deluc 🙂 ) mais aussi avec Solveig Anspach, la réalisatrice islandaise de Lulu femme nue, adaptation d’un roman graphique.

La musique d’Herman Dune porte ce film. Deux mois avant le tournage du film, Edouard Deluc leur a envoyé le scénario et leur a proposer de réaliser la BO. C’est la première fois que les membres de ce duo réalisent une BO, et je dois dire, c’est réussi!

Et pour la petite histoire…

En réalité, Edouard Deluc a commencé à écrire ce long métrage en 2007. Il a finalement abouti sur un court métrage, ¿ Dónde está Kim Basinger ?, qui était une bonne ‘matière de base’ pour le mener vers le long. Il fut conforté par rapport à son sujet qui a remporté, au Festival du court-métrage de Bruxelles, en 2010, le prix du public. L’intrigue était similaire à celle de ce nouveau film. La suite était en gestation. Mariage à Mendoza est son premier long métrage.

Je vous souhaite un bon voyage!

Written By

Le monde est petit, c'est pourquoi j'ai décidé d'en faire le tour! Le voyage, c'est aussi à travers les films, les livres, le théâtre, la nourriture et les découvertes en tout genre. Curieuse de nature, j'ai un vif intérêt pour l'art et la culture. Je visite régulièrement des expositions, salles de théâtre et de cinéma en quête de découvertes. Avide de lecture et gourmande de nature (dans les deux sens du terme), tous les moyens sont bons pour m'évader!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *