Le mariage last-minute – Organiser un mariage en moins de trois mois

word wedding checklist note paper on pink flower background

Nous nous marions ! Doit-on inviter tante Ermintrude ? Le château de Moulinsart n’est pas disponible avant deux ans, que fait-on ? Le traiteur nous coûte 10.000€, a-t-on le budget ? Un mariage, ce sont toutes ces questions et bien plus encore. Des listes à n’en plus finir, une organisation sans faille, un rétro-planning, un budget à ne pas (trop) dépasser, des choix interminables et autant de sujet de discussions avec son cher-et-tendre… Avant que les familles ne s’en mêlent ! 

Cette organisation difficile et ce budget de plusieurs milliers (voire dizaines de milliers) d’euros, un certain nombre de couples n’en veut pas. Ils choisissent parfois de ne pas se marier. D’autres en revanche souhaitent sauter le pas, mais prennent la décision de réduire considérablement les difficultés en organisant ce qu’on commence à appeler communément le mariage last-minute.

Mais qu’est-ce que c’est, un mariage last-minute ? Ça n’a rien du bon vieux « mariage précipité » qu’ont pu connaître nos ancêtres : aucun déshonneur ou grossesse cachée dans ce concept ! Le mariage last-minute est un mariage organisé dans un délai raisonnablement court et en simplifiant les différentes étapes, que nous allons récapituler ici.

Le choix de la date/le choix du lieu

La première question à laquelle se heurtent tous les couples fiancés est la suivante : où et quand ? Cette première question va déterminer énormément de choses. Les couples qui souhaitent un grand mariage romantico-traditionnel vont en général choisir un samedi, souvent de mai à novembre, qui va nécessiter un lieu permettant d’accueillir de 50 à 300 convives. Ce lieu devra comporter une salle de restaurant, une salle de bal, un jardin (ou une salle de réception), des cuisines et des sanitaires en suffisance. Ces endroits spécialisés sont extrêmement chers et se réservent jusqu’à deux ans en avance.

Mais que faire donc si on a moins d’invités, pas de budget salle et surtout pas envie d’attendre ? On transige ! Un mariage last-minute se fait en général dans un délai de trois mois. Mais comment donc avoir un endroit pour faire la fête dans un délai si court, me demanderez-vous ? En changeant radicalement de concept ! Si vous êtes prêt à vous marier en semaine, par exemple, les lieux-dits « traditionnels » auront sûrement encore des places pour vous. Mais il n’y a pas de que la date qui influe sur le choix de votre endroit : le nombre d’invités compte également. Un mariage last-minute se fait donc en moins de 3 mois et surtout avec moins de 50 invités. Un nombre qui permet de réserver une jolie salle de restaurant, une belle terrasse ou un lobby d’hôtel plutôt qu’un château majestueux ou une ferme rustique.

L’avantage certain de ce choix, s’il peut vous donner l’impression de manquer de prestige, est de réduire votre budget de plusieurs milliers d’euros. Si un lieu de mariage coûte entre 1500 et 3000€ la journée/nuit, la location de votre restaurant vous coûtera le prix du repas, et vous n’aurez pas à vous préoccuper du service, nettoyage, mise en place, etc.

Mieux encore : pas de restaurant disponible ? Le grand jardin chez grand-père ou la maison de campagne de belle-maman fera parfaitement l’affaire ! Une tonnelle en cas de pluie, une auberge espagnole ou un foodtruck et votre mariage est sur les rails. Ce qui vous permettra également d’éviter la case « traiteur », et de rayer un budget de plusieurs milliers d’euros de votre to-do list.

Quant à la cérémonie, une visite à votre commune de domiciliation (lieu obligatoire du mariage civil en Belgique) avec votre fiancé(e) vous permettra de savoir très vite si votre mariage est possible à la date souhaitée. Mais pas d’inquiétude à avoir : les communes enchaînent les mariages à raison de 3 par heure et ce serait bien le diable qu’ils ne parviennent à vous caser, si pas le jour même, au moins la veille.

Les invités

Qui dit petit mariage dit invités restreints. Et c’est bien souvent là que le bât blesse : comment réduire une liste qui semble vouloir s’allonger toute seule ?  Doit-on inviter les cousins qu’on voit une fois par an à l’anniversaire de papy ? Ou les amis des parents à qui cela ferait tellement plaisir ? Ou l’amie de maternelle qu’on n’a plus vue depuis 15 ans mais qu’on garde sur Facebook par nostalgie ?

Après votre premier jet de liste trois fois trop longue, trois questions à se poser pour la réduire de moitié :

  1. Est-ce que j’apprécie réellement cette personne pour elle-même (sans effet de groupe) ?
  2. Lui ai-je parlé endéans les six derniers mois ?
  3. Aurais-je envie d’être invité(e) à son mariage ?

Ces petits trucs vont vous permettre de réduire drastiquement votre liste.

L’engeance des listes de mariage, ce sont aussi les +1, ces maudits cavaliers/cavalières qui doublent vos invités alors que vous ne les connaissez ou ne les appréciez même pas ! Et là, aucune hésitation à avoir : n’acceptez en +1 que les couples officiels et stables (pas la rencontre de samedi dernier sur Meetic/Tinder), n’hésitez pas à préciser que l’invitation n’est que pour une personne car vous souhaitez un mariage intime et n’ayez pas peur de vexer les gens.

Si, vous avez peur de faire des mécontents ? Alors rajoutez-en en leur donnant leurs invitations ! C’est tellement dommage de ne pas avoir invité plus de gens, si seulement vous aviez eu le budget/une salle plus grande, vous êtes tellement navré(e)s de ne pas pouvoir avoir tout le monde, franchement ça vous brise le cœur… Les gens comprendront que l’intention y était, mais que vous avez dû faire un choix. Et si mauvaise langue il y a, rayez-le/la de la liste : ça vous permettra d’inviter quelqu’un qui aura mieux à faire que de critiquer vos choix !

Le faire-part

Vous avez le lieu et la date ? Vous avez votre liste d’invités ? Parfait ! Vous pouvez faire votre faire-part. Inutile de vous ruiner avec une composition de designer, il y a des sites à foison qui vous permettent de créer vos invitations vous-même : monfairepart.com, vistaprint.be, jecreemonfairepart.fr, etc. Pour une somme relativement modique (après tout vous n’avez pas tant d’invités) vous pourrez vous faire livrer de très jolis faire-parts choisis par vous et dont vous aurez réalisé le texte et la mise en page. Encore un avantage du mariage last-minute ? Pas besoin de save-the-date ou de cartons de réponses !

La robe

Souvent la première préoccupation de madame : sa robe. Si les magasins traditionnels nécessitent deux à trois mois de délai minimum et un budget de plusieurs centaines d’euros, il y a des alternatives plus rapides et bien moins coûteuses. Le seconde main offre une nouvelle vie aux robes de mariées, qui sont toujours sublimes après n’avoir été portées qu’une seule fois. De plus en plus de groupes et sites d’entraide entre mariées se mettent en place (tapez donc « Yes Market » sur facebook !).

Si vous avez la chance d’avoir une mère qui conserve tout, peut-être que sa robe pourra être adaptée à vos mesures ? Tellement romantique, le vintage ! Et si vous n’attachez pas trop d’importance au fait de garder votre robe ou non, louez une robe de grand créateur pour la journée ! Pour entre 200 et 600€, vous porterez une Balenciaga, Dior ou Chanel le temps de parader devant tous, faire quelques photos… et la rendre le soir en vous épargnant le passage au pressing.

Décorations et fleurs

Ici aussi, point n’est besoin de vider le bas de laine pour un décorateur ou de réserver un fleuriste deux ans à l’avance : on se sort les mains des poches et on bricole ! Récup’,  brocantes, origami, peinture… Quelques visites chez Action et des sites comme Amazon.fr ou Etsy.com vous enverront le matériel à moindre coût, Pinterest fourmille d’idées, et voilà de quoi occuper vos weekends pendant deux mois ! Vous serez étonné(e)s de découvrir tout ce qu’Ikea offre comme ressources aux futures mariées en terme de cadres, vases, verres, décorations multicolores, etc. à prix modiques, ainsi que de tout ce qu’on peut faire avec un peu d’imagination et des amis disponibles.

Photographe/vidéaste

Trouver un photographe en moins de 3 mois ? Facile ! Des sites comme Mariages.net vous fourniront des numéros de téléphone et références en veux-tu en voilà. Et à nouveau la solidarité entre futurs mariés sur les réseaux sociaux pourra vous aider à trouver la perle rare. Vous n’avez pas 1500€ pour un photographe ou un vidéaste ? Demandez donc à votre ami un peu « artiste » de prendre son appareil et prévenez les invités ! Ils seront ravis de vous mitrailler et vous n’aurez qu’à collecter toutes les photos après le mariage grâce à un compte Google.drive ou Dropbox. Si vous souhaitez tout de même votre séance « officielle », réservez donc une séance d’une heure auprès d’un professionnel : vous aurez vos belles photos sans devoir y consacrer un budget pour la journée.

Moralité ? Se marier rapidement et sans (trop) de chichis, c’est possible. Le plus important est de discuter avec votre moitié de ce qui vous tient particulièrement à cœur pour votre grand jour. Si votre rêve est d’être la reine/le roi du jour dans un château Renaissance avec des prestataires qui feront tout à votre place… le mariage last-minute n’est pas pour vous. Si vous souhaitez faire une petite fête intime un peu bohème et que vous avez l’âme d’un bricoleur/euse, envisagez-le ! Grand ou petit mariage, un an ou trois mois de délai, vous profiterez tout autant de votre journée personnalisée.

Written By

Hello! Jeune femme de 25 ans, professeur d'anglais - néerlandais au passage, et passionnée par la vie, les voyages, la lecture... J'aime écrire sur tout ça et partager mes impressions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *