Match d’impro au Marni

Jusqu’au lundi 07 avril au Théatre Marni.

« Un match d’impro ? Qu’est-ce que ça peut bien être ? » Telle est la question que je me suis posé de prime abord lorsque j’ai pris la décision d’assister à un match sous les conseils d’une personne qui m’est chère.

Selon notre indispensable ami Wikipédia, le théâtre d’improvisation consiste en « la création d’un spectacle ou d’une performance sur l’instant, sans répétitions de la part des comédiens (ce qui n’exclut pas un travail régulier lors d’entraînements pour affûter son corps et son esprit). ». Innocemment, on pourrait se demander pourquoi les comédiens auraient besoin d’un travail régulier pour raconter des inepties sur un thème donné. D’ailleurs, ce pitch fait étrangement penser au jeu Non-Sense (auparavant appelé Carabistouilles) au cours duquel chaque jouteur doit raconter des histoires (pleines de sens ou au contraire totalement sans queue ni tête) à propos d’un thème donné. Mais le match d’improvisation, c’est beaucoup plus que ça. « Pourquoi donc ? » Voyons cela.

Imaginez un match de catch, son stade, ses arbitres, ses jeux de rôle, son public déchaîné. Imaginez un match de football, ses hymnes, ses échanges, ses tactiques. Imaginez un match de hockey sur glace, sa patinoire, ses accoutrements, ses rapports de force, son ambiance bon-enfant. Imaginez un match de basketball, son choix de joueurs, sa tension, sa présentation des membres de l’équipe. Imaginez enfin un jeu télévisé, sa speakerine, ses votes, ses applaudissements, ses âneries. Mixez le tout dans un gros saladier et vous obtiendrez alors un match d’improvisation.

A ce stade, il serait tout à fait admissible que vous vous demandiez « Et le théâtre, dans tout ça » ? Eh bien, le théâtre, il intervient dans ce qu’on peut facilement nommer mais difficilement exprimer. Il intervient dans le jeu des acteurs, dans la diversité des thèmes choisis, dans la créativité des dialogues, dans l’inventivité des scénarios ou encore dans le ressenti provoqué chez le public, passant de l’hilarité aux larmes en une fraction de seconde…

Si cela vous tente, le championnat pro 2014 de la Ligue d’Improvisation se poursuit jusqu’au lundi 07 avril, au Théatre Marni.

Tags from the story
Written By

Musicien, photographe, écrivain, le tout en amateur mais avec passion. Au point que j'ai quitté un emploi stable pour me reconvertir dans le journalisme. Je suis retournée à l'école à 30 ans passés et depuis je me réjouis de ce choix qui me porte vers ce que je suis! Une personne curieuse de tout, passionnée de musique, de voyages terrestres ou spirituels, de rencontres avec l'autre...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *