Mauvaise blague de romaniste

Un professeur de langues mortes s’est suicidé pour parler les langues qu’il connaissait. Jules Renard

Mais la mort n’abolit pas toutes les frontières.

 

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *