Mean Girls 2

L’autre soir, j’ai réussi à me convaincre que regarder « Mean Girls 2″ m’aiderait à réaliser ce travail pour lequel je dois relooker l’affiche de « Mean Girls 1″ (choix du film non imposé par le prof, vous imaginez bien).Pour rappel, « Mean Girls », ou « Lolita malgré moi » en VF, est un film culte pour les filles de ma génération, datant de 2004. On y voit Lindsay Lohan dans le rôle d’une jeune fille fraiche et innocente qui débarque pour la première fois dans un lycée américain. Elle a affaire aux pétasses les plus populaires de l’école, avant d’en devenir une, puis de finalement redevenir normale parce que sinon ça craint.

mean_girls

Quand j’ai appris qu’un « Mean Girls 2″ était sorti en 2011 avec d’autres acteurs, je me suis dit que ça puait la daube à 3 kilomètres. Quoi, une version « génération jean slim » de ce chef d’œuvre cinématographique?! Pas possible!Petite parenthèse: les vieux cons de ma génération ont tendance à snober leurs cadets pour qui Britney Spears (point de repère ultime) n’est pas une chanteuse pop super cool mais une trentenaire cinglée et dégoutante. D’ailleurs, les gars, à mon époque, porter un pantalon moulant relevait du suicide social, alors ne la ramenez pas trop!

Dépassant mes aprioris sur cette génération de jeunes ignorants, j’ai fait péter l’abonnement Purevid. Et là, excellente surprise: le film est plus que regardable!

Apriori n°1: l’héroïne

Pour moi, Lindsay Lohan était indétrônable. Avant de devenir un cas soc’ hollywoodien, cette jeune fille d’un an mon ainée ne m’inspirait que du positif: bouille saine über cute et chevelure auburn totalement magnifique. Bref, il y avait de la pression sur les épaules de Jo, la nouvelle héroïne. Et bien l’actrice Meaghan Martin, blondinette au teint pâle et au look casual rock, m’a directement inspiré de la sympathie. Je ne suis pas déçue!

mean-girls-3

Apriori n°2: les « mean girls »

A quoi allaient ressembler les nouvelles « Plastics » ? Délaissant leurs bas de trainings en peau de pêche rose so pas 2011, elles adoptent le look de peste friquée inspiration Gossip Girl: robes girly et headbands. Je salue la prestation de Maiara Walsh, dans la peau de la Queen Bee, qu’on avait déjà pu apercevoir dans des rôles similaires dans les séries Desperate Housewives (l’abominable nièce de Carlos Solis) et Switched at Birth (mean bitch lycéenne dans toute sa splendeur).

mean-girls-4

Apriori n°3: le scénario

Ce n’est pas parce que tous les teen movies américains suivent globalement le même schéma que « Mean Girls 2″ pouvait se permettre de raconter exactement la même chose! Heureusement, les réalisateurs ont non seulement changé quelques détails, mais ont aussi modifié le déroulement de l’histoire. Genre l’héroïne ne va pas s’infiltrer dans la bande des Plastics, mais créer un contre-pouvoir, tout aussi maléfique, appuyé par un look à la Avril Lavigne période « je ne vends plus de disques ».

mean-girls-5

Bref, « Mean Girls 2 » vaut le détour pour les fans de la version originale, même si ce film n’aura jamais de réplique culte du genre :

« In the real world, Halloween is when kids dress up in costumes and beg for candy. In Girl World, Halloween is the one day a year when a girl can dress up like a total slut and no other girls can say anything else about it. »

Written By

Clara, la vingtaine avancée, passionnée de style, voit la mode comme un moyen de se mettre en valeur et de se sentir mieux dans sa peau. Dans la "vraie vie", travaille comme copywriter et community manager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *