Méditerranée & Culottées, deux belles BD engagées

Méditerranée est un album jeunesse, destiné aux enfants à partir de l’âge de dix ans. Certes, il est accessible, il explique simplement une réalité complexe, celle des migrations et de la crise humanitaire. Mais c’est aussi un album puissant à même de toucher un large public. Il ne faudrait pas se tromper sur son statut. Il dit aussi, et peut-être même surtout, aux plus vieux, aux adultes, eux qui ferment les yeux sur cette tragédie humaine, sur cette misère et ces noyades qui ne touchent que ceux qui n’ont (plus) rien.

Allongée sur le sable d’une plage que l’on devine aussi vaste que la mer qui lui fait face, se trouve une petite fille aux cheveux noirs. Face contre terre, on ne comprend pas de suite ce qui lui arrive. De page en page, on en apprend plus sur qui elle est, qui elle voulait devenir et sur qui elle ne sera jamais, faute de temps, faute de chance, mais pas seulement…

mediterranee-extrait

S’adressant à des enfants, Edmond Baudoin, qu’il ne faut plus présenter, né en 1942 à Nice, sur les mêmes rives de la Méditerranée qui réceptionnent ces corps, en vie ou non, et ces embarcations de fortune, rend accessible ce que des esprits chagrins ou repliés sur eux-mêmes, dans leurs carapaces, ne veulent pas voir, ou plus voir. Le drame des migrants, c’est aussi notre drame, même si on refuse de le regarder en face. La situation en dit bien plus sur notre humanité, ou notre inhumanité, que sur la leur. Riche en poésie, cet album réalisé à la peinture, tout en nuances de bleus, n’a pas besoin de plus, tant sa simplicité déconcertante tranche avec la force du message qu’il nous transmet. Il en faut peu pour faire naître des émotions, ou les réveiller chez ceux qui ont dressé trop de barrières. Avec son pinceau, Baudoin trace les contours de cette mer qui engloutit ceux qui osent la (ou nous ?) défier.

Cet album iconoclaste est une oasis de quiétude en ces temps troublés. Il secoue, met à mal à l’aise, choque, mais accompagne aussi la renaissance d’une forme d’espoir. Autre chose est possible. Pour qu’il puisse advenir, cela ne dépend que de nous. C’est maintenant que cela se passe. Pas dans trois semaines, ni dans trois mois, encore moins dans trois ans. Maintenant. Avant que d’autres rêves, d’autres vies, d’autres êtres humains ne soient brisés sur le seuil de notre indifférence.

Méditerranée, par Baudoin, Gallimard, 32 p., 14,90 €. ISBN : 9782070603442.

Après avoir posté sur un blog hébergé par LeMonde.fr des portraits de femmes qui, à leur façon, ont marqué l’histoire, Pénélope Bagieu vient de sortir un premier album sur ces « culottées ». Écrite par des hommes, à leur bon gré et pour leur gloire, l’histoire a tendance à effacer les femmes du passé et la façon dont elle nous est enseignée ne répare généralement pas cette injustice. Avec Culottées vol. 1. Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent, la talentueuse auteure de California Dreamin’ donne un coup de projecteur à ces destins peu communs, ceux de femmes qui ont toutes contribué à bouleverser les hiérarchies pré-établies et à ne pas se cantonner à la place que les hommes voulaient bien leur laisser.

L’humour de Pénélope Bagieu colore avantageusement la narration de ces quinze histoires inspirantes. Si certaines histoires sont plus déjantées, comme celle de Clémentine Delait, une femme à barbe réputée, d’autres sont porteuses d’enjeux d’importance, comme celle consacrée à Las Mariposas, trois sœurs qui ont lutté contre la dictature sanglante de Rafael Trujillo en République dominicaine, ou celle dédiée à Agnodice, un femme gynécologue de l’Antiquité grecque qui s’est formée à cet art et l’a exercé illégalement afin d’aider les femmes.

Qu’elles soient légères ou douloureuses, toutes les courtes biographiques mises en cases par Pénélope Bagieu apprennent énormément aux lecteurs et lectrices, tout en nous rappelant la nécessité que l’égalité entre hommes et femmes ne reste pas plus longtemps un vœu pieux.

Culottées vol. 1. Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent, par Pénélope Bagieu, Gallimard, 144 p., 19,5 €, ISBN : 9782070601387.
Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *