Mike Reinhardt Trio au WinterJazz/Djangofolllies

En janvier avaient lieu les Djangofolllies (dans 25 lieux différents) et le WinterJazz (au Flagey et Marni à Bruxelles).

Django. Django ReinhardtUn nom et c’est toute une culture, un style, une musique qui s’invite à nos esprits. Considéré comme l’un des plus grands, et je me réserve de ne pas dire le plus grand, Django fut l’un des artistes les plus essentiels du XXe siècle par sa facilité à mélanger toutes ses influences, qu’elles viennent du monde manouche, du jazz ou de la musette pour en faire un style unique, son style, le Hot Club Jazz. Pour lui, la musique n’était pas un métier, mais une façon d’apporter la joie de vivre, une façon d’être.

“Je crois que la musique de Django Reinhardt peut plaire à n’importe qui, de l’intellectuel au chauffeur de taxi. La beauté de sa musique est immédiatement perceptible.” – Woody Allen

Pour la 20ème année consécutive, l’asbl ‘Les Amis De Brosella’ célèbre à travers tout le plat pays natal de Django, une ‘fête d’anniversaire’ exceptionnelle en coproduction avec Les Riches Claires. Fête à laquelle nous avons assisté. Fête qu’il vous serait dommage de manquer l’année prochaine si vous aimez le jazz, la musique tzigane, la guitare. La musique, tout simplement. Evénement exceptionnel pour ceux qui aiment le jazz tellement les petits plats sont mis dans les grands pour offrir aux amateurs de jazz traditionnel ou plus mainstream des artistes tantôt jeunes tantôt plus confirmés. Inutile de vous tailler la moustache comme le faisait l’artiste ou de se coiffer les cheveux au peigne fin, pénétrer dans l’univers de Django, c’est avant tout se détendre, fermer les yeux pour s’imaginer être un siècle en arrière dans le bar qui va bien tout en les gardant grand ouverts pour profiter pleinement du talent qui se passe sur scène avec ce soir du 23 janvier au théâtre Marni de Bruxelles, Mike Reinhardt Trio pour invité.

Mike Reinhardt n’est pas, comme son nom le laisse à penser, un proche de Django. Des descendants de Django devenus guitaristes, il y en a, mais Mike n’en est pas un. Non. Membre du groupe de jeunes guitaristes manouches « Les Enfants de Django », il est normal que Mike ait été fortement attiré et, de fait, influencé par son homonyme mais comme tout amoureux de la musique, lui aussi aime mélanger, brasser et jouer ses nombreuses influences. De George Benson à Charlie Parker, en passant par Django Reinhardt évidemment, Mike Reinhardt accompagné de Thierry Elliez au clavier et de Stéphane Huchard à la batterie, nous a livré un jazz tirant plus vers le blues, ce qui ne fut pas pour me déplaire. Trio formé de la rencontre de trois musiciens issus d’horizons musicaux différents, interprétant aussi bien des titres d’artistes qui leur sont chers ou des compositions personnelles, il y avait ce soir sur la scène du théâtre Marni une vraie énergie, un beau moment de musique.

Un aperçu de Mike Reinhardt Trio : 

Gagnant du concours « Gibson Guitar Competition » présidé par George Benson au Festival de Jazz de Montreux, Mike Reinhardt, en vrai virtuose de la guitare, était un plaisir à écouter mais surtout à regarder, ses doigts précis et rapides ont laissé béat d’admiration le guitariste amateur que je suis. Tout aussi impressionnant de maîtrise, Thierry Elliez ne semblant faire qu’un avec son orgue en jouant de manière extrêmement rapide sans même regarder ses doigts finit de me décrocher les tympans et la rétine. Mon coup de cœur. La batterie tenant la comparaison avec ses deux comparses, le concert que nous a offert Mike Reinhardt Trio fut impeccable !

Sans fausse note, les Djangofolllies nous ont, cette année encore, gâtés d’une programmation d’artistes de grande qualité venus de France, des Pays-Bas, d’Allemagne ou de Belgique pour caresser au mieux nos oreilles de jazz et de swing. Nul doute que l’année prochaine sera une nouvelle fois à ne pas manquer !

Musicalement.

Plus d’infos sur le Marni et Djangofolllies.

Tags from the story
,
Written By

Directeur artistique en publicité, trop occupé à faire la publicité des autres pour en faire la sienne ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *