Namur, beauté sonique pendant 10 jours suspendus

Pour la deuxième édition, les Beautés Soniques s’emparent de Namur du 31 octobre au 10 novembre. Chapeauté par Loïc Bodson (de Flexa Lyndo), l’événement s’annonce encore une fois riche en surprises, en révélations et en univers musicaux jusque là insoupçonnés. Véritable expérience donnant des rendez-vous aux quatre coins de la capitale wallonne. Chance, nous avons reçu quelques albums de différents groupes présents tout au long de la désormais « Dizaine » de Namur. Programme et présentation.

Vendredi 31 octobre, grande soirée d’ouverture au Grand Manège placée sous le signe (loin d’être indien) des Dj’s et de l’électro: avec Chrome Brulée (Be), Freddy Bracker (Be), Nick Name (Be) et Crab Boogie DJ’s. Découverte totale pour nous, mais avouons qu’en regard des vidéos Youtube, la venue des Anglais de DELS nous intrigue.

www.youtube.com/embed/fHpv0jcJNXk

Samedi 1er novembre: rencontre entre terroir wallon et terroir flamand puisque Mon Réal et Nicolas Michaux se succéderont au Théâtre Jardin Passion dès 20h (attention places limitées!)

Mon Réal, c’est le nouvel arrivant flamand qui chante… en français, succédant ainsi à une longue série de chanteurs parmi lesquels nous comptons Arno, Daan ou plus récemment Gene Thomas et Delrue. Son premier album s’intitule Salmigondis et voilà ce que j’en avais dit à sa sortie: « Salmigondis: discussion faite de propos disparates, confus. Mais aussi le premier album de Mon Réal, duo flamand dont le chanteur Frank De Vos, qui ne chante qu’en français depuis sa plus tendre enfance. Dès l’entrée, on pense à Da Silva, la mélancolie à fleur de peau. Le surréalisme aussi. Plus loin, des références telles que Daan s’imposent (Saison Berlin ou le piano mécanique de La tristesse du piano). L’accent est délicieusement flamand, les textes tantôt crus, tantôt poétiques. Avec deux surprises: une reprise de Tombe la neige… à tomber tant elle est sublimée et crépusculaire, et une adaptation de Prévert, Chanson d’automne. Chez Lc Music. »

Puis, il y a Nicolas Michaux. Vous le connaissez forcément. Peut-être pas sous son propre nom, mais au moins en tant que leader du groupe liégeois Été 67. Le voilà donc qui prend sa liberté et propose aujourd’hui des titres bien à lui. Jusqu’ici en témoin d’un univers propre, Nicolas nous a laissé deux singles, en attendant plus et encore mieux. On attend avec impatience.

www.youtube.com/embed/gJeOjCC7C7I

À noter que le même jour, commencera à midi tapante Planet Wal’Style – 24H de culture hip-hop au sein de l’ancien pavillon de l’Office du Tourisme. Véritable événement dans l’évenement, il donne rendez-vous à Maurizio The Next One, Patee Gee, Tonino. Mais aussi à un concours de rap, des expos et plein d’autres. L’occasion également de (re)découvrir un vieux renard du monde du dj à la belge en la personne de Deejay Sonar. Après 25 ans de carrière, il est toujours là à défendre un art dj engagé et engageant.

www.youtube.com/embed/UHjk3dRvvDk

Dimanche 2 novembre, pas de repos dominical, puisqu’après la foire aux vinyles (dans le foyer du Théâtre de Namur) et un match de roller derby mis en musique par les Passeurs de disques, c’est sans doute la soirée la plus attendue qui prendra place au théâtre royal de Namur. Avec les Américains de Son Lux. Précédé de l’aura d’une tournée mondiale et des louanges des In’rocks, ils viendront proposer un fracassant mélange des genres entre rock, pop, jazz et hip hop.

Mais, ce ne sera là que le début d’un beau voyage puisque plus tard les Français de Françoiz and The Atlas Mountains prendront le relais, forts d’un troisième album avec le souffle des plus grand OMNI’s (Objet musical non identifié): Piano Ombre. Une odyssée sensorielle plus que ce que les oreilles le laissent entendre. C’est tropical, psychédélique, rétro, délicieusement et diablement attendu!

www.youtube.com/embed/t7B2tzk4rtg

Avant la surprise du chef et le très joli coup des organisateurs de ces Beautés Soniques: Amatorski. Annoncé bien avant que Stromae ne les prenne sous son aile et ne les emmène sur 6 dates (sold out) de sa tournée européennes dès le 5 novembre (l’annonce fit l’effet d’une bombe), le groupe de rock flamand a sorti, plus tôt cette année un album flamboyant et atmosphérique que je chroniquais ainsi: « Amatorski, le groupe qui a tout d’une étoile. Décidément, il y a bien des groupes belges qui peinent à être connus. Et autant de bonnes surprises. Comme Amatorski, ce jeune groupe de Gantois, qui livre son deuxième album From clay to figures. Le ton est céleste dès le premier titre Hudson. Les claviers sont omniprésents, la guitare effacée (sauf la ligne de basse surprenante sur Warszawa). Il y a des sons venant de l’espace, de l’électro et pas mal de longues plages musicales éludant la voix de la chanteuse, pour mieux revenir en force. Atmosphérique!« . De quoi laisser présager beaucoup de beau!

www.youtube.com/embed/7aXV4lcgn2k

Lundi 3 novembre: Namur, c’est comme à Wimbledon, les Beautés Soniques font grasse matinée et prennent congé, le temps de décanter les merveilles de la veille.

Mardi 4 novembre: On enchaîne entre États-Unis, Belgique et Allemagne avec respectivement Martin BisiStahlmus Delegation et Alice in the Cities dès 20h au Belvédère, pour un son rock et expérimental.

www.youtube.com/embed/s6tj-px_DcA
www.youtube.com/embed/3cARZYJievo

Mercredi 5 novembre: c’est jour de ciné. Et ça tombe bien puisque le point d’orgue de cette journée sera la projection de la fabuleuse docu-fiction immergeant la légende australienne Nick Cave dans son 20 000 jours sur Terre. Au Quai 22 dès 18h, la projection de 20.000 days on earth sera suivie de deux concerts belgo-belges: elsie DX et Kings of Edelgran. À noter, que le dernier cité jouera plus tôt dans la journée  à la Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin, une spéciale Jeunesses Musicales entre 13h et 14h30. Le reste de la soirée se passera sur les ondes de la run avec diverses émissions consacrées comme une lecture performance, un docu radio et une improvisation musicale. (88.1 fm et ici)

www.youtube.com/embed/Ap0_y5EGttk
www.youtube.com/embed/dQjyU2KULhM

Jeudi 6 novembre: Place aux ateliers et aux débats, partagés entre le Point Culture de la Maison de la culture et l’amphithéâtre du Théâtre Royal de Namur sur le thème  » Electronic Music Workshop » avant un prolongement musical en soirée, lui aussi partagé entre une ambiance plus cosy au sein du Piano Bar (où Scarlett O’Hanna, Marc et ses Pirards et BIMBO DELICE se succéderont pour mâtiner le bar bien connu de la Place du Vieux d’une atmosphère entre folk, pop et rock) et le Grand Manège, une nouvelle fois transformé en palace électro et dj: Slow Magic, Forma X et Lucrecia Dalt.

www.youtube.com/embed/yklUvxLAtsc
www.youtube.com/embed/fT50k14Rc9A
www.youtube.com/embed/p8uRO3QQOls

Vendredi 7 novembre: À l’entame du dernier gros week-end de ce festival atypique dans le paysage musical wallon, on ne baisse pas le tempo et on place cette journée sous l’ombre d’un groupe haut en couleur… ou plutôt en noirceur: Mendelson, groupe français de rock à nul autre pareil qui fêtera l’année prochaine ses 20 ans d’existence. Et c’est par une rencontre avec le leader et chanteur du groupe Pascal Bouaziz que la journée sonique commencera au Point Culture dès 17h pour une conversation sur le thème Des chansons comme des films alliant images et musique.

Avant une soirée entre indie et rock haut de gamme. Avec Mendelson naturellement qui laissera exprimer sa rage parlée plus que chantée (avec une voix et des intonations entre Murat et Biolay) sur des musiques très ambiantes, atmosphériques, bouleversantes, comme livrées dans leur dernier et excellent triple album. Ca ne respire pas toujours le bonheur, c’est souvent sombre, mais c’est inimitable et d’une force indicible. Un des grands jalons de ce festival.

www.youtube.com/embed/KHgmP_JlDw8

Mais cette soirée laissera place aussi aux belges que sont Xavier Dubois et Thyself. Xavier guitariste manie la guitare comme personne, auteur d’un album remarqué en 2014 Sunset Gluts, il reviendra bientôt avec un nouvel album The Art Of Spectres. Thyself est un groupe finaliste cette année du concours circuit (la réponse sera donnée le 20 décembre) et pratique l’alternatif avec beaucoup de solidité et d’inspiration.

www.youtube.com/embed/k_lzE8EGKtA
www.youtube.com/embed/GkXqSEgdlQQ

Samedi 8 novembre: nouvelle grosse journée. Puisque dès 12h et jusque 21h, le fraîchement inauguré Centre Culturel de Bomel accueillera le marché des créateurs et sera le théâtre de différents échanges et performances. Avant l’autre performance des artistes du soir au Grand Manège dès 20h avec un programme de choix: Apaches, Mountain Bike et The Belgians. 100% belge et résolument rock, du garage au blues.

Apaches, tout d’abord, est un duo brut et explosif, très américain, qui se fait petit à petit une belle place dans le paysage belge et c’est vraiment mérité!

www.youtube.com/embed/-k4_4FA4VK0

Mountain Bike, eux aussi, on commence à ne plus devoir les présenter. En deux ans, les quatre membres déjantés du groupe ont explosé. Et le premier album sorti il y a peu n’a pas fait mentir leur succès, c’est pop et rock à la fois, dans le sens le plus noble que ces termes recèlent.

www.youtube.com/embed/FCa41AgLa1o

Enfin, The Belgians, assurément vous les connaissez. Ce sont les fous de The Experimental Tropic Blues Band qui ont décidé de s’offrir une parenthèse belgo-belge entre hommage et parodie à notre beau (?) pays. L’album est tout frais (puisque sorti le 24 octobre) et soulignant que le groupe n’a en rien perdu sa frénésie et sa verve. C’est absolument jouissif et non-canalisable. Nul doute qu’ils mettront le Grand Manège sens dessus dessous par un mélange tapageur, délirant autant en musique qu’en images.

Dimanche 9 novembre: Jour du marché, mais du vintage, dès 12h au théâtre. L’occasion également de découvrir de manière inédite un concert du groupe Dictaphone (électro-jazzy) puisqu’il vous est demandé d’apporter votre casque pour écouter le concert.

www.youtube.com/embed/_mUUTWLuggU

Après quoi, le rendez-vous est donné dans un endroit encore inédit, La Dame de Pique. Le Catalan Marc Mélia y servira son électro minimaliste et multi-instrumentiste tandis qu’Alexis Alvarez (chanteur des Fastlane Candies) livrera ses morceaux de bravoure poétique issus de son livre Exercice de Chutes mis en musique.

www.youtube.com/embed/OpYfuUX9hVM

Lundi 10 novembre: Last but not the least, comme on s’habitue à dire en franglais. La dizaine musicale (mais pas que) trouvera son point final sur les hauteurs de Namur au Belvédère en compagnie d’une formule hésitant entre pop et rock, mais de manière résolument indie.

Avec Teleman, d’abord. Des Anglais qui ont choisi le versant lumineux de la musique. Ce sera leur premier concert en Belgique. Leur premier single a été visité plus de 100 000 fois sur Youtube, les rendant incontournables!

www.youtube.com/embed/EHJjBNAoQqE

Teleman sera supporté par deux autres groupes, belges, en la personne de Robbing Millions et Le Colisée. Les premiers sont déjà bien connus des Namurois puisqu’ils ont gagné le Tremplin du Verdur Rock l’année de leur création en 2013 avant de fouler de nombreuses scènes incontournables en Belgique et de faire notamment la première partie de certains BRNS. Enfin, Le Colisée, résolument allumé, bricolant entre afrobeat et dream pop conviera ceux qui feront partie de cette dernière soirée à une expérience intense où les rêves ont le pouvoir.

www.youtube.com/embed/fuQkNwWf1S4
www.youtube.com/embed/vaT9g9xgB3c
Beautés Soniques, du 31 octobre au 10 novembre à Namur.

Tarifs:  en fonction des événements – entre gratuit et une vingtaine d’euros pour chaque soirée et événement; pass à 40€

Toutes les infos sur le site des Beautés Soniques

Tags from the story
,
Written By

Cultureux vorace et journaliste avide, je me promène entre découvertes et valeurs sûres, le plus souvent entre cinéma, musique et bandes dessinées mais tout est susceptible d'attirer mon attention :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *