Ce n’est pas du sable, mais on ne le saura qu’après

Ce n’est pas du sable, mais on ne le saura qu’après sera le vendredi 13 février à Wépion

Le projet Ce n’est pas du sable, mais on ne le saura qu’après rassemble des artistes de cultures et de convictions spirituelles différentes, originaires de Belgique, de France, d’Italie, du Burkina Faso, d’Haïti, de Libye, des Pays-Bas, du Rwanda, du Congo et du Maroc, autour de recherches artistiques et philosophiques basées sur la pluralité des lectures possibles de l’actualité et de l’Histoire.

L’objectif de ce projet est de mettre en valeur ce qu’il peut y avoir d’universel dans le rapport à la spiritualité, afin de rappeler à nos mémoires un socle commun d’humanité, au-delà des normes et des dogmes qui peuvent nous enfermer et nous faire construire des murs face à nos voisins.

Spectacle unique… A la fois par sa thématique, par la rencontre du conte et du texte avec la chorégraphie, par la dimension internationale et pluri-convictionnelle de son équipe et par l’utilisation du matériau scénographique central qu’est l’argile…

La preuve en vidéo de Ce n’est pas du sable, mais on ne le saura qu’après!

Séance tout public :

Le vendredi 13 février 2015 à 20h00

au centre culturel La Marlagne,
chemin des Marroniers 26,
5100 Wépion.

Pour plus d’informations:

 E-mail : info@transe-en-danse.be – Tél: +32 (0)2/213 70 82 – +32 (0)473/25 35 67

 

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *