Le petit chaperon rouge – Théâtre National

Tout le monde connaît l’histoire du petit chaperon rouge. Allégorie de la pureté rencontrant les dangers de l’existence, le petit chaperon rouge fait les frais de son manque d’expérience et apprend à ses dépens – et surtout à ceux de sa grand-mère – à se méfier de l’avidité d’autrui. Mais un conte étant un conte, dans celui-ci comme dans les autres, la morale livrée, tout finit toujours bien.

Puisant à la fois dans les versions des frères Grimm et de Charles Perrault, Joël Pommerat choisit de dépoussiérer la fable et de titiller nos mémoires. Dans une mise en scène épurée, sur une scène vierge, il joue très habilement sur les lumières pour créer un clair-osbcur permanent et faire surgir tour à tour la maison du chaperon, celle de sa grand-mère, la forêt menaçante. C’est la voix de Rodolphe Martin qui nous guide dans cette transcription moderne : la mère, grande liane à la fois rigide et élastique, n’a jamais le temps et piétine sa vie. Elle s’agace, s’élance, trotte, et tourne en rond. La petite fille s’ennuie, seule dans cette maison, alors qu’elle pourrait être tellement plus utile au chevet de sa grand-mère isolée, presque aveugle et malade. Mais pour cela, il faudra affronter la forêt, les ombres, le loup qui rôde…

??????????

La proposition onirique de Pommerat semble flotter, irréelle, comme en suspension : dans un ensemble qui s’inscrit volontairement dans le domaine du rêve  – ce qui fonctionne parfaitement tant notre mémoire complète la fresque qui se dessine sous nos yeux- il convoque nos peurs enfantines, de celles que l’on appelle de nos vœux pour provoquer ce délicieux sentiment de jouissance une fois le danger écarté. Trois générations se donnent ici rendez-vous, perpétuant un héritage matriarcal, pour transmettre un message : rassurez-vous,  le chaperon de Pommerat ne déroge pas à la règle : tout finit toujours bien !

A guetter dans la programmation de la saison prochaine !

Retrospective sur Le Petit Chaperon Rouge, joué du 03/05 au 07/05/2016 au Théâtre National

Mise en scène : Joël Pommerat

Avec : Rodolphe Martin, Isabelle Rivoal, Valérie Vinci

Scénographie et costumes : Marguerite Bordat

Scénographie et lumière : Eric Soyer

Tarifs : de 11€ à 20 €

Durée du spectacle : 45’

Tags from the story
Written By

Curieuse, spontanée, enthousiaste et exigeante, j'aime aller au théâtre et j'aime raconter ce que j'y vois, que j'ai aimé ou pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *