La Petite Bande

Représentation du 19 juin 2014 au Bozar

L’esprit de W.A. Mozart était présent dans la grande salle Henri Le Boeuf. Ca tombe bien, Culture Remains y était aussi ! 

Voilà maintenant 42 ans que Sigiswald Kuijken a créé La Petite Bande, à la demande de la maison de disque Harmonia Mundi dans le but d’enregistrer Le Bourgeois Gentilhomme de Lully alors sous la direction de Gustav Leonhardt. Pourtant originaire de Louvain, et donc néerlandophone, le choix d’un nom francophone comme La Petite Bande opté par Sigiswald Kuijken est issu du nom donné par l’ensemble orchestre de Lully à la cour de Louis XIV. Plus que le nom, c’est une philosophie complète qui fut moteur de cette formation, celle de faire revivre de manière fidèle la musique de la cour du Roi Soleil. Jouant sur instruments anciens, La Petite Bande emprunte également les techniques et les styles d’époque afin de parvenir à une sonorité et à une interprétation les plus fidèles qui soient, par respect des œuvres originales.

Le succès de cet enregistrement fut complet et il ne fallut donc pas attendre longtemps à S. Kuijken et son orchestre pour trouver la reconnaissance, tant nationale qu’internationale.

Acclamée depuis ses débuts, La Petite Bande a pour principe de sans cesse constituer son ensemble selon ses besoins mais toujours sous la direction de S. Kuijken. Non figés dans la composition, les musiciens sont invités en fonction du répertoire à interpréter. Et cette fois-ci, c’est en compagnie de deux lauréates du fraîchement clôturé Concours Reine Elisabeth qu’était La Petite Bande ce 19 juin : Hyesang Park (Corée) et Sheva Tehoval (Belgique). W.A. Mozart étant le cœur rythmant la soirée. L’orchestre était impeccable, son chef tout autant mais ce soir, il faut l’avouer, le public n’avait qu’une hâte, celle de découvrir deux des plus belles voix ayant marqué cette année 2014.

Ce sont donc deux exceptionnelles sopranos qui accompagnaient ce soir-là La Petite Bande. Deux sensibilités, deux voix mais au final un seul et grand plaisir classique.

Cinquième lauréate du concours Reine Elisabeth 2014, Hyesang Park semblait plus franche dans ses interprétations, d’une voix plus placée avec une très belle matière. La chanteuse, pourtant menue, arrivait à délivrer aux œuvres de Mozart énormément d’ampleur avec une telle facilité qu’elle semblait vivre par ses gestes et ses expressions l’histoire qu’elle donnait à entendre. Au timbre plus léger et doux mais également capable de belles montées, les interprétations de Sheva Tehoval n’avaient pas à rougir de son ancienne rivale de concours. A 23 ans à peine, la jeune soprano belge nous a fortement charmés malgré une présence scénique un peu plus timide, réservée.

Mozart et La Petite Bande nous ayant accompagnés de fort belle manière toute la soirée, c’est avec le duettino « Sull’aria…Che soave zeffiretto » extrait des Noces de Figaro que Sigiswald Kuijken et ses deux invitées ont laissé au public un moment musical final magnifique. Beaucoup d’émotion, à tel point que les lauréates sont venues le réinterpréter pour le rappel. Superbe.

C’est certain, nous ne manquerons pas d’assister à ce que nous proposera à l’avenir cette « Petite Bande » qui au final a tout d’une grande!

Quant à nos jeunes et jolies sopranos, nous leur souhaitons tout le succès qu’elles méritent! Nul doute que leur carrière ne fait que commencer.

Composition : Sigiswald Kuijken direction – Sheva Tehoval soprano – Hyesang Park soprano – La Petite Bande 

Programmation :

Wolfgang Amadeus Mozart

Ouverture (Cosi fan tutte, KV 588)

Motet « Exultate, jubilate », KV 165

« Ach, ich fühl’s, es ist verschwunden » (Die Zauberflöte, KV 620)

« Ach, ich liebte » (Die Entführung aus dem Serail, KV 384)

Symphonie n° 40, KV 550

Aria « Bella mia fiamma… Resta, o cara », KV 528

« Giunse alfin il momento – Deh vieni, non tardar » (Le Nozze di Figaro)

Duettino « Canzonetta sull’aria » (Le Nozze di Figaro)

Plus d’informations sur le Bozar ou sur La Petite Bande

Tags from the story
Written By

Directeur artistique en publicité, trop occupé à faire la publicité des autres pour en faire la sienne ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *