La petite bédéthèque des savoirs

Lancée le 4 mars 2016 par Le Lombard, la collection La petite bédéthèque des savoirs compte déjà 18 tomes en seulement un an. Ces dernières années, les formes d’hybridation entre le neuvième art et l’actualité ou la science ont le vent en poupe. Ainsi, depuis 2013, La Revue Dessinée (chez Futuropolis) rassemble, dans un format trimestriel, des reportages et chroniques dessinées, tandis que la collection Sociorama (chez Casterman) s’est spécialisée dans la mise en case de recherches sociologiques, à des fins de vulgarisation, mais également pour permettre aux lecteurs de découvrir des récits plus intensément ancrés dans le monde réel.

La petite bédéthèque des savoirs va encore plus loin, puisqu’elle ne se fixe aucune limite. Chaque album traite d’un sujet particulier en présentant de façon didactique les connaissances scientifiques en la matière ou en éclairant les différentes facettes d’une question de société. Les sujets sont variés, des plus sérieux (les droits de l’homme, le conflit israélo-palestinien ou le droit d’auteur) aux plus légers (le heavy metal, les requins), du plus abstrait (l’univers, le situationnisme) au plus concret (le rugby, le tatouage), en passant par des albums consacrés, pêle-mêle, à Hollywoord, Internet, le féminisme ou le hasard.

Tous les albums sont le fruit d’une collaboration entre un dessinateur et un chercheur ou un expert de la question qui y est traitée. Les formats de la narration sont différents, tout comme les styles de dessin ou les couleurs, la personnalité des auteurs jouant un grand rôle dans la personnalisation de chaque opus.

Ainsi, le tome 9,  L’artiste contemporain. Sociologie de l’art d’aujourd’hui présente trois amis (qui se connus sur les bancs de l’école d’art) et leur trajectoire dans ce monde professionnel particulier. Chacun d’entre eux représente une figure d’artiste spécifique, dont les caractéristiques ont été mises en évidence par la sociologue Nathalie Heinich dans ses ouvrages scientifiques. Le trait joyeux de Feroumont, souligné de couleurs vives et chaleureuses, rajoute du dynamisme à l’histoire et la met en valeur.

Quant au tome 11, consacré au féminisme « en 7 slogans et citations », il part dans tous les sens, rassemblant une masse énorme d’informations, présentées avec humour par Mathieu Thomas, l’auteur des fameux Crocodiles. Avec Anne-Charlotte Husson, chercheuse en sciences du langage et militante féministe, ils proposent une histoire sociale du combat féministe et insistent sur ses victoires progressives mais fragiles, ainsi que sur son actualité. On découvre tout au long de cet album de grandes femmes (Olympe de Gouges, Simone de Beauvoir, Angela Davis,…) et des concepts, rendus accessibles, compréhensibles par le plus grand nombre, parmi lesquels le « genre » ou l’« intersectionnalité ».

La petite bédéthèque des savoirs rassemble des albums portant sur pas moins de 7 thèmes (histoire, science, nature, culture, pensée, société et technique). Ces derniers sont toujours traités avec soin et énormément de pédagogie, mais sans oublier du rythme et, très souvent, beaucoup d’humour ! Au programme, de la détente, des fictions, mais aussi plein d’informations et d’explications sur le monde qui nous entoure, pour des lecteurs âgés de 16 ans ou plus. Il y en a pour tous les goûts, et ce n’est probablement qu’un début !

Collection « La petite bédéthèque des savoirs », Le Lombard, depuis 2016.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *